26 mai 2010

[Test ] Turtles in Time - Super Nintendo


La console Super Nintendo a été pour beaucoup l'une des plus fabuleuses de l'époque "pré-3D". Entre les fantastiques Mario, Final Fantasy ou encore Street Fighter, cette petite, mais non moins classieuse, 16 bits a toujours su attirer la foule, au détriment de la Megadrive, pourtant excellente elle aussi. La série des Tortues Ninja, débutée sur Nes et Game Boy a continué son bonhomme de chemin avec cette adaptation absolument incontournable.

Dès l'intro de ce beat'em all, le ton est donné. On nous ressort en version vidéoludique l'introduction de la série animée avec une musique pêchue, des flash aveuglants et un découpage somptueux. Le premier contact, avant même d'avoir toucher la manette est donc excellent, et dévoile qu'un grand soin à été porté par Konami. Puis vient l'écran titre. Ce dernier se constitue d'un fond rouge avec la ville de New York en arrière plan. Les modes de jeux sont les suivants : 1 joueur, 2 joueurs, Time Trial, Versus et enfin Options. Ce dernier est bien garni, puisqu'il est possible de régler un bon nombre de paramètres, dont la possibilité de donner un style plus proche du comics américain d'origine que du dessin animé de nos célèbres ninjas à carapaces. Cela se matérialise simplement par le fait qu'en mode "comics", les yeux sont blancs comme dans la B.D. et les couleurs plus délavées. Le mode Time Trial, comme son nom l'indique, est un mode où vous devez aller le plus vite pour finir les niveaux. Le mode Versus est simplement un mode où vous pouvez jouer à deux joueurs l'un contre l'autre dans un petit "kumité" (tournoi en japonais) mais rien de bien folichon. Pour vraiment s'éclater, il faut être de préférence deux et se lancer dans l'aventure.

Et c'est là que le mot "convivialité" prend tout son sens. Imaginez un jeu graphiquement somptueux, où la maniabilité ne fait à aucun moment défaut. Turtles in Time est ce jeu. On dévore les niveaux, bien que le but est toujours le même de foncer en frappant, sans se lasser. Les décors sont variés, puisqu'on nous fait passer d'un complexe technologique (le Technodrome) à un bateau pirate, en passant par l'époque du Far West. Bref, largement de quoi combler le plus difficile d'entre vous. Les parties à deux sont ultra funs, et les animations sont à mourir de rire et extrêmement fluides. Franchement, on ne peut pas reprocher grand chose à ce Turtles in Time au niveau technique.

La bande sonore et les bruitages sont dans l'optique du jeu, c'est à dire bourrins et bien pétant comme le reste. Ils mettent tout de suite dans l'ambiance et l'immersion n'en est que plus facile. Mention spéciale au célèbre " Cowabunga!".

Le petit défaut qu'on pourrait émettre est sa courte durée de vie. Et oui, le jeu est tellement fabuleux qu'on le termine d'une traite en très peu de temps, cela n'empêche pas de le refaire comme moi et mon frangin qui, à l'époque, l'avions bien fini une bonne trentaine de fois. Mais si vous aimez les jeux de combats par niveaux, et qui plus est les tortues ninja, alors là vous allez être comblés. C'est moi qui vous le dis. Un jeu excellent, indispensable sur Super Nintendo.

1 commentaire:

  1. La vache, ça se voit que c'est un vieux texte ^^ (repris de l'ancienne version du site Terre de Jeux) !

    RépondreSupprimer