19 oct. 2010

[Test] Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 2 - PS3/360


Éditeur : Namco Bandai
Développeur : CyberConnect 2
Date de sortie : 15 octobre 2010


Quelle claque mais quelle claque ! Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 2 vient de me mettre une turbo-baffe comme j'ai pu en prendre rarement. Jamais une adaptation vidéoludique n'a été aussi loin dans la retranscription d'une œuvre, qu'il s'agisse d'un manga, d'un anime ou encore d'un film. Si le jeu propose un mode combat en local et en ligne (avec pas moins de 42 personnages, dont certains sont à gagner), sa grande force réside dans le mode Aventure Ultime.

Ce dernier relate les évènements se produisant entre le retour de Naruto au village de Konoha (après trois ans d'entraînement auprès de Jiraya, le fameux "Ermite Pervers" comme notre héros aime l'appeler) et son affrontement contre Pain. Grosso modo, cela va du tome 29 au tome 48. Autant dire qu'il y a de quoi faire. Le jeu se découpe en plusieurs parties bien distinctes. Il y a tout d'abord l'exploration au cœur du village de Konoha mais vous êtes rapidement amené à sortir de celui-ci pour vous rendre dans les lieux chers au manga : le village du Sable, le Pont du Ciel et de la Terre, le repaire d'Orochimaru ou encore la Forêt Interdite. Chacun de ces environnements sont, en réalité, assez éloignés. Mais pour les besoins du jeu, les développeurs ont limité les déplacements du joueur, évitant à celui-ci de se taper des aller-retours incessants et surtout longuets. Au départ, quelques missions vous sont demandées par le 5ème Hokage, Tsunade, mais elles ne sont là pour que servir de tutorial, histoire de se familiariser avec les commandes. Par la suite, il est possible d'obtenir des quêtes annexes, soit auprès de Tsunade, soit en parlant avec les habitants de Konoha qui ont parfois besoin d'un coup de main. C'est le cas de la mère qui a perdu sa fille ou encore de l'homme qui recherche des poupées maudites. Certaines missions s'éternisent tout au long du jeu, comme celle attribuée aux perles de Ton Ton, le fameux cochon de Shizune. Il est également possible d'acheter des items (en passant par les magasins du village) ou d'en confectionner via les cueillettes que vous faites. Bref, on s'y croit, d'autant plus que les graphismes en mettent plein la vue.

Mélange de 3D et de 2D, Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 2 est absolument magnifique. Mais pour entrevoir le potentiel du jeu, il faut suivre la trame principale qui relate les évènements du manga. Un travail exceptionnel a été abattu, afin de retranscrire les différents affrontements. Tout d'abord, il faut savoir qu'on ne dirige pas uniquement Naruto. D'autres personnages sont concernés, comme Shikamaru, Kakashi mais aussi Sasuke ou encore Sakura. La maniabilité ne pose absolument aucun problème et on se prend très vite au jeu. Comme dans un jeu de combat classique, les affrontements permettent au joueur de donner coups de poing, coup de pied et ajoutent les éléments de la série, comme la permutation (via une esquive, vous passez instantanément dans le dos de l'adversaire) ou encore l'utilisation du chakra. Lorsque la jauge inhérente à ce dernier (elle est située sous la barre de vie) est pleine, vous pouvez alors activer des super attaques. Il est aussi possible, selon les moments, de compter sur des aides extérieures. Ces personnages viennent en soutien et interviennent lorsque la jauge de soutien est remplie. Une simple pression sur l'un des touches de la tranche suffit. C'est plutôt bien amené et ça rend les rixes encore plus spectaculaires.

Mais pour retranscrire l'incroyable sensation des combats de Naruto, il a fallu aux développeurs trouver un stratagèmes ingénieux. C'est dans ce but qu'interviennent les QTE (Quick Time Event). A l'écran, vous avez des touches qui s'affichent et vous devez reproduire la combinaison. Cela donne lieu à des séquences phénoménales, comme on peut en voir dans l'anime. C'est le cas des membres de l'Akatsuki qui disposent d'attaques hallucinantes (les 100 pantins de Sasori en est un exemple, l'invocation d'Orochimaru également). Ces cinématiques interactives sont si puissantes qu'on en redemande, et plus vous avancez dans le jeu, plus vous vous en prenez plein les yeux. C'est une vraie claque en matière de mise en scène !

On pourrait parler des heures de Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 2 mais il suffit de regarder les quelques images (maison) du test ou de regarder la vidéo qui suit pour comprendre que, décidément, on est en présence d'un jeu absolument exceptionnel, tout d'abord pour les fans, mais aussi pour les néophytes qui désirent découvrir l'univers créé par Masashi Kishimoto. Parmi les défauts, on regrette les quelques allers-retours et l'absence des musiques originales (heureusement, les thèmes musicaux sont très bons). Dommage également que les chargements soient parfois un peu trop présents. Rien de grave, qui viendra entacher cette réussite vidéoludique. En matière de cel-shading, c'est une certitude, il y aura un avant et après Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 2. Et là, tout est dit. 



2 commentaires:

  1. Si vous êtes fan de Naruto, il suffit du simple visionnage de la vidéo pour vous faire craquer. Les développeurs ont fait très fort, on n'ose imaginer de quoi sera fait le troisième opus (puisqu'il y en aura forcément un ^^).

    RépondreSupprimer
  2. Mieux que le DA (je dis ça mais je n'en ai jamais vu...) et les scènes d'action sont ultra énergiques ! Moi même, je suis très surpris du résultat !

    RépondreSupprimer