6 déc. 2010

[Test] Captain Tsubasa New Kick Off - Nintendo DS



Éditeur : Konami
Développeur : Konami
Date de sortie : 4 novembre 2010

Des années plus tard, c'est un générique qui me résonne encore dans la tête. Il faut dire qu'à l'époque les chansons de nos dessins animés étaient bien plus inspirées que celles que peuvent désormais entendre nos chères têtes blondes. Je me revois, comme chaque mercredi après-midi, posté devant ma télévision à regarder la célébrissime Dorothée. Portant le nom d'Olive et Tom chez nous, cette série est rapidement devenue incontournable pour le programme jeunesse de TF1. Avec son terrain de trois kilomètres de long, les duels incessants entre Olivier Atton et Marc Landers, son commentateur survolté, ce dessin animé est devenu culte et quelques adaptations vidéoludiques ont vu le jour, notamment sur Super Famicom. Aujourd'hui, Olivier revient sur DS pour un résultat qu'on espérait digne de l'original.

Oubliez les FIFA et autres PES, Captain Tsubasa est un jeu de rôle footballistique. Comprenez par là que l'écran se fige lors de chaque action afin de faire apparaître un menu. Là, le joueur a différentes possibilités, il peut passer la balle, frapper au but, esquiver ou encore tacler dans le rôle d'un défenseur. Tout est question de stratégie puisque l'adversaire ne se laisse pas faire et vient vous presser continuellement. Vous devez donc agir avec l'intention de toujours aller vers l'avant. Les passes en retrait ne sont pas la priorité du gameplay de ce Captain Tsubasa. 

Dès lorsqu'une action est enclenchée, une cinématique (utilisant le moteur 3D du jeu) se lance et vient matérialiser le choix que vous venez de faire. De manière générale, la mise en scène est plutôt spectaculaire et c'est un régal de voir les tirs spéciaux des grands footballeurs de la saga. C'est d'autant plus intéressant que le jeu a mis en place un système de notes, avec une contrainte plutôt étonnante qui devrait combler les fans... et seulement eux. En effet, pour obtenir la meilleure note, vous devez prendre comme modèle le manga (ou l'anime) et réaliser un copier-coller des scores de chaque match apparu dans la saga. Cela permet d'activer des séquences spéciales matérialisant certaines des plus belles scènes de l'anime. Après, vous avez tout à fait le droit de ne pas tenir compte de cette "limite" et exploser votre adversaire.  Sachant que le scénario est fidèle à l'œuvre originale, c'est une alternative intéressante pour découvrir le manga. 

Seulement voilà, malgré toutes les bonnes idées, Captain Tsubasa pêche sur de nombreux points. Visuellement, le titre n'est pas à la hauteur de l'icône que représente une telle série. Les joueurs se ressemblent tous et la modélisation est très sommaire. Ne comptez pas sur la qualité des stades, la caméra est placée en hauteur, afin d'avoir une visibilité correcte de l'action. Autre grosse déception : l'absence de voix et des commentaires, pourtant présents dans la mouture nippone, ne sont pas de la partie. L'ambiance en devient risible, d'autant plus que les musiques sont passe-partout, et ne reflètent en rien la classe des musiques de la série télé. Dans l'absolu, il ne plaira donc qu'aux fans et sa note n'est là que pour "punir" un certain manque d'ambition. Avec une ambiance bien supérieure et des actions plus variées (l'ensemble est stéréotypé), on pouvait se trouver en face d'un excellent titre. Les opus Super Famicom ont encore une bonne longueur d'avance. 

En version européenne, le jeu est comme ça sans les voix et commentaires.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire