10 déc. 2010

[Test] Def Jam Rapstar - 360/PS3/Wii



Éditeur : Konami
Développeur : 4mm Games
Date de sortie : 24 novembre 2010

La grosse fournée des grosses sorties de fin d'année étant sur le point de se terminer (il ne reste que Golden Sun à débarquer dans le commerce), je vais pouvoir rattraper le retard que j'ai pris sur les nombreux tests. Il faut dire que la déferlante de la vague fut difficilement contrôlable et qu'à moins d'avoir trente six mains, j'aurai bien eu du mal à tout faire en temps et heure. L'occasion est bonne pour reposer ses mimines et tâter du micro avec Def Jam Rapstar, le seul représentant du genre. Les amateurs devraient être comblés. 

Lorsqu'on lance le jeu, on ne peut qu'être séduit par l'enrobage visuel. L'ensemble est classe et un soin certain a été apporté à l'ensemble des menus.Pas moins de 45 morceaux attendent les spécialistes du genre, allant de Disiz la Peste à Sefyu en passant par l'incontournable 2Pac. On retrouve également des titres comme ma Benz du groupe NTM ou encore Juicy de Notorious B.I.G. Pour ma part, pour mon premier essai, j'ai choisi de m'essayer à Banlieusards de Kery James, artiste que j'apprécie tout particulièrement. Et autant dire que je me suis bien ridiculisé...

Sans être spécialiste en la matière, la performance d'un rappeur repose, en partie, sur son flow. Or, même en suivant les paroles, il est proprement impossible de faire un bon score sans connaître la chanson par cœur. A l'inverse d'autres courants musicaux, le rap demande une technique de placement des textes assez redoutable. Les premiers essais risquent d'être donc douloureux par les néophytes. Heureusement, plusieurs niveaux de difficulté sont proposés, permettant de se grimer en rappeur sans trop de casse. Par contre, on ne comprend vraiment pas pourquoi la grande majorité des titres sont censurés... de manière surréaliste. Certains langages déplacés s'entendent dans n'importe quel film... et là, on les zappe. Je vous garantis que ça fait bizarre, vous êtes en train de chanter et vous vous tapez des blancs. Rien de grave, mais c'est à signaler. 

Def Jam Rapstar remplit son office avec brio, dans la mesure où la reconnaissance des mots s'avère plutôt précise. Il n'est pas question de faire du yaourt, sous peine de se faire allumer. Signalons également la possibilité de créer ses propres clips, via un éditeur assez bien foutu. Vous pouvez chanter et vous filmez (via la caméra de chaque console) et intégrer différents effets à votre création. Ça me fait un peu penser à ce qu'on avait sur un titre comme Steep Slope Sliders sur Saturn. Si vous aimez le rap, Def Jam Rapstar devrait vous combler, mais lorgnez-bien du côté de la playlist, pour être sur que cela vous convienne. 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire