27 juil. 2011

[TEST] Call of Juarez The Cartel - 360/PS3


Editeur : Ubisoft
Développeur : Techland
Date de sortie : 21 juillet 2011

Plus qu'un test, ce texte est avant tout un coup de gueule...


Je pense parfois qu'il est bon d'ouvrir sa gueule. Si la série des Call of Juarez reste loin d'être la plus connue de la ludothèque de chez Ubi Soft, il est indéniable qu'elle apporte une atmosphère "western" des plus réussies. Après deux volets particulièrement sympathiques, The Cartel se pose comme un troisième épisode moderne. Exit les pérégrinations dans les années 1800, place à une confrontation politique entre les Etats-Unis et le Mexique. Trois agents, que tout oppose, vont devoir coopérer pour démanteler un trafic de grande ampleur, tout en ayant la mission de protéger une femme , Jessica Stone. 

J'ai parfois du mal à comprendre comment certains jeux sont notés. Si The Cartel affiche des défauts en pagaille, on est pourtant happé par une histoire qui tient la route et des séquences, à la fois de shoot et de conduite, qui mettent dans l'ambiance. Alors que les sites français sont en train de littéralement l'assassiner (ce qui ne semble pas être le cas de l'autre côté de l'Atlantique), je n'arrive pas à comprendre que ce titre soit jugé comme tous les autres, alors qu'il est vendu au prix de 40 euros neuf. Au risque de passer pour un grincheux, j'ai pris bien plus de plaisir avec ce FPS sans prétention qu'une grande majorité de jeux sortis depuis le début de l'année. Peut-être est-ce une question d'ambiance avec cette rivalité marquée entre Kim, Ben ou encore Eddy (les trois agents que le joueur peut incarner, au choix, en début d'aventure - avec différentes bifurcations scénaristiques, chacun agissant pour son propre compte et son propre intérêt). Si le gameplay est des plus classiques, les phases en caisse, à défaut d'être excellentes, se révèlent fun à jouer. Il est important également de noter la qualité de la bande sonore, que j'ai vraiment adoré.

Donc non, clairement, je ne comprends pas. De voir des notes oscillées entre 8 et 10/20, j'ai un peu de mal à piger. A 40 euros, avec son mode coopération, ses 8 heures de jeu, ses graphismes datés mais pas catastrophiques ou encore son ambiance, je ne comprends pas qu'il soit jugé de la même manière qu'un autre titre à 70 putains d'euros. En revanche, le jeu est complètement raté au niveaux du placement des doublages (pas pourris mais perfectibles). Il m'est arrivé de me retrouver avec des doublages n'ayant rien à voir avec l'action se déroulant sous mes yeux. Strange ! Les environnements traversés sont plutôt variés et de nombreuses fusillades se passent bel et bien dans des décors de far-west. On ne perd donc pas complètement l'ambiance de Bound in Blood. Autrement, on déambule d'un champs de marijuana à un quartier malfamé ou encore une hacienda. Il y a également un passage au cœur d'une discothèque. Les courses poursuite permettent de conduire (logique), mais aussi de tirer lorsque c'est votre coéquipier qui a le volant. Vous pouvez sortir par la fenêtre et vous engouffrer dans la voiture, en cas de blessure (l'écran devient rouge, il faut donc se protéger jusqu'à retrouver une bonne santé, un classique du jeu moderne).

Pour le reste, peut être que j'ai des goûts de merde et qui ne collent pas à l'ensemble de la profession et des joueurs, mais je ne vois pas pourquoi je devrais me taire sur un jeu que j'ai vraiment aimé. On est d'accord pour dire que si le titre avait été proposé au prix fort, il n'aurait eu aucun intérêt. A 40 €, il est peut être intéressant de changer de regard sur une production plaisante, et avec un scénario qui n'est pas celui qu'on voit dans tous les FPS. Ce n'est pas parce qu'il s'agit d'un jeu développé en Pologne qu'il faut le bouder, malgré ses défauts qui s'accumulent comme l'IA à la rue, des scripts qui se déclenchent avec du retard ou le côté ultra stéréotypé du scénar' et des protagonistes. Mais bordel, pour un jeu à 40 €, il reste réglo. Y a des jeux bien plus chers et bien plus merdiques !

Mais je dois vieillir ou être crédule, c'est sûrement ça…


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire