26 juin 2012

La fin d'une époque

Pendant longtemps, nombreux sont les observateurs à s'être imaginé que la crise n'allait pas frapper le milieu du jeu vidéo. Mi-2012, le constat est sans appel : il y a eu de véritables ravages. Mais ce qui fait peur à de vieux briscards comme nous, c'est surtout que Sony et SEGA ne vont pas bien financièrement et qu'on se dirige inexorablement vers la fin d'une époque. Si on espère que le géant de la marque PlayStation s'en sortira, force est de constater que la Vita a énormément de mal à décoller. La PS4 serait en préparation mais on peut clairement dire qu'il s'agit de la dernière chance pour l'inventeur du walkman. 

Quant à SEGA, je pense qu'Asta aura, tout comme moi, le coeur fendu par ce qui se prépare. Lors du dernier bilan, assez catastrophique il faut bien le dire, l'éditeur nippon a annoncé une grande restructuration, certaines rumeurs allant même jusqu'à imaginer la fermeture de SEGA Europe et SEGA of America. Il était aussi question de se recentrer sur quelques licences dont Football Manager et Sonic. En clair, SEGA est sur le point de quitter les marchés occidentaux, faute de ventes suffisantes dans les continents européens et américains. Avec 7 milliards de yens (63 millions d'euros grosso modo) de pertes, SEGA demeure toujours bénéficiaire (grâce aux pachinko (et dérivés) ainsi qu'aux ventes japonaises de jeux) mais retourne aux sources. Cela veut-il dire qu'on ne verra plus de productions SEGA chez nous ? Non, bien sûr, d'autres éditeurs se chargeront de la distribution mais il y a fort à parier que les efforts de localisation (sous-titres, doublages...) seront bien moindres. Les goûts sont en train d'évoluer et nous sommes rentrés dans un consumérisme absolu, où même la merde parvient à se faire une place. 

C'est la fin d'une époque, on ne sait pas ce qui va vraiment se passer, mais le mail que SEGA France a envoyé n'est pas rassurant pour un sou. Sega France va sans doute y passer dès cet été, SEGA Europe peut être dans la foulée, SEGA of America, rien n'est sûr... Les départs vont être nombreux et certains vont même être actés à partir de ce mardi 26 juin au soir. C'est véritablement la fin d'une époque, ne comptez pas sur SEGA pour être présent aux prochains salons et je sens qu'on va pouvoir attendre TREEeeeees longtemps un certain Shenmue III. Dans ces conditions, il ne reste plus qu'à espérer qu'une chose : que le retour aux sources japonaises soit bénéfique et permette à SEGA de rebondir dans le futur... mais pour l'heure, ça n'en prends pas le chemin. Affaire à suivre, mais je sens qu'on va bien profiter de nos consoles et jeux de SEGA, ce sont les vestiges de l'âge d'or du jeu vidéo ! Et forcément, le livre que j'ai co-rédigé sur Sonic aura désormais une saveur particulière...

5 commentaires:

  1. Et puis tant pis. On a de quoi faire avec l'everdrive sur Master et MD ! ça va être la course à la collec rétro, on verra sur le bon coin un échange de MegaDrive contre une TV HD 3D :D

    RépondreSupprimer
  2. SEGA France ferme ses portes, ça fait bizarre... Une page se tourne. Dorénavant, les jeux seront distribués par KOCH MEDIA.

    RépondreSupprimer
  3. C'est franchement triste. Sur ce, je m'en vais m'amuser à Gauntlet 4 sur MD.

    RépondreSupprimer
  4. Ouais ça fait mal au derche :-/

    RépondreSupprimer