14 déc. 2012

Test - Batman Arkham City : Armored Edition - Wii U


Retrouvez également ce test sur www.total-manga.com

Éditeur : Warner Bros Interactive
Développeur : Rocksteady Studios
Date de sortie : 30 novembre 2011


Après l'excellent Batman Arkham Asylum, Rockseady remet le couvert et livre une adaptation plus que réussie d'Arkham City sur Wii U. Déjà disponible sur les autres supports, on attendait un portage de qualité et on n'est pas déçus. Une chose est sûre, les développeurs ne se sont pas moqués des possesseurs de la nouvelle console de Nintendo et leur permet d'accéder à tous les DLC sortis à ce jour. Si vous n'avez pas fait le titre sur les autres supports, que vous êtes un fan de l'homme chauve-souris et des jeux d'action avec un monde ouvert, il serait fort dommage de passer à côté d'un tel bijou. Le repaire le plus dangereux de la planète comics vous attend...


Autrefois, "simple" asile où pullulait la vermine, Arkham est devenue une véritable plaque tournante de la criminalité. L'infâme Hugo Strange, épaulé par Quincy Sharp, a décidé de parquer les individus les plus dangereux dans une sorte de "zone interdite" de la ville de Gotham City. Prenant le nom d'Arkham City, cette prison géante est désormais un terrible repaire de brigands où la mort peut frapper à chaque coin de rue. C'est pourtant dans cette jungle urbaine que Batman va devoir s'infiltrer et mettre à mal les noirs desseins du Jocker et de ses sbires. Comme dans la bande dessinée, le joueur arpente les coins les plus malfamés de Gotham et fait la rencontre de protagonistes célèbres, de Catwoman au Pingouin en passant par Double Face ou encore Ivy. Au départ, on est sérieusement malmenés. Bruce Wayne se fait kidnapper alors qu'il est en plein discours électoral. Mais comme tout héros qui se respecte, il parvient à se faire la malle et doit alors s'acquitter d'une mission difficile : nettoyer la place et sans karcher. 

Lâchés dans Arkham City, il faut avouer qu'on est un peu perdus lors de nos premiers pas. La vastitude d'Arkham City est redoutable et on s'y égare vite. C'est là qu'intervient le radar. Positionné sur le haut de l'écran, il indique la destination à suivre et s'avère de bon conseil. Certes, cela n'empêche pas quelques errances, comme lorsqu'on doit mettre la main sur Mr Freeze en se rendant dans l'endroit le plus froid de la ville, mais c'est une aide de premier choix. Tout comme Arkham Asylum, on évolue dans une atmosphère noire, parfois étouffante, exactement comme dans l'œuvre originale. La lune surplombe la cité et les nappes nuageuses instaurent une ambiance nocturne incroyablement immersive.  Il est tout à fait possible de lâcher la trame principale pour s'intéresser aux à-côtés qui sont nombreux. Entre les missions annexes et les multiples défis, il y a largement de quoi faire. Cette liberté  est une véritable bouffée d'oxygène face à un Arkham Asylum qui était, lui , plus cloisonné. Les claustrophobes ne devraient donc plus être aussi gênés. 

A l'époque de sa sortie sur consoles, le DLC Catwoman a fait l'objet d'un petit scandale. Désormais, plus besoin de hurler, celui-ci est directement intégré à la galette Wii U et permet de s'attacher les services de la belle Selina. Moins axée sur la technologie que son homologue masculin, l'héroïne au costume de chatte se meut avec une grâce presque indécente. Les coups pleuvent sans que les ennemis ne puissent contrer ses violents assauts. Catwoman déchire la nuit et ses opposants via un gameplay tout aussi explosif et intuitif que Batman. On regrette simplement que la demoiselle, aussi sexy et délicieuse soit-elle, ne soit présente que lors de courts chapitres. Néanmoins, ses apparitions sont toujours exquises et on s'amuse de la complexe relation qui lie l'homme chauve-souris et sa féline préférée. 

Arkham City regorge de coins malfamés et il n'est pas rare de s'arrêter pour écouter la conversion de détenus qui effectuent leur ronde. Par ailleurs, l'intérêt du titre, c'est sa faculté à proposer de multiples embranchements pour parvenir à ses fins. S'il est possible d'y aller de manière frontale, ce n'est pas toujours la meilleure solution. Les gardes disposent d'une intelligence artificielle bien plus efficace que dans Arkham Asylum et n'hésitent pas à vous suivre à la trace et à vous tendre des pièges, comme des mines. Ils inspectent les recoins pour vous débusquer et il n'est pas rare de se faire surprendre. Pour s'évader, rien de tel que de prendre de la hauteur via le grappin et de passer en mode détection pour repérer vos poursuivants. L'arsenal de Batman, ou plutôt ses gadgets, est redoutable : charge électrique à distance, gel explosif, bat-griffe, balle fumigène, batarang... Autant de techniques pour passer en mode infiltration et devenir un fourbe en puissance. A condition de se méfier des brouilleurs ennemis qui empêchent l'utilisation du mode détection. Si c'est le cas, les corps-à-corps sont si réussis qu'on peut enchaîner les combos à la pelle. Un vrai régal !

Outre tous les ajouts des autres consoles (notamment le DLC de Harley Quinn, les packs (Catwoman donc, Nightwing et Robin), les défis ou encore les multiples costumes), la mouture Wii U peut se targuer de posséder quelques subtilités intéressantes au GamePad. Bon, soyons clairs, il ne s'agit en rien de révolutions mais ces petits remaniements sont agréables. On peut ainsi accéder à l'inventaire ou à la carte sur l'écran de la tablette, ou encore interagir avec celle-ci pour scanner des indices, diriger quelques gadgets (comme le batarang) ou activer le mode B.A.T (icône dans le coin gauche), sorte de mode furie limitée. Si cela ne change rien, fondamentalement parlant, l'apport du GamePad apporte de la souplesse et ce n'est pas plus mal. Cette version Wii U s'avère techniquement très proche de ce qu'on trouve sur Xbox 360 et PlayStation 3, avec des petits effets supplémentaires (comme le brillant sur les costumes de nos héros). La partie sonore est d'excellente qualité (surtout, n'oubliez pas d'augmenter le son de votre GamePad pour entendre toutes les voix si vous jouez sur la télévision), que ce soit les musiques parfaitement dans le ton ou les doublages français assurés par des spécialistes de la discipline. Ce Batman Arkham City : Armored Edition en a sous le capot, avec une réalisation béton et une durée de vie gigantesque. Si vous ne l'avez pas fait sur Wii U ou ailleurs, foncez !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire