12 oct. 2017

F1 2017 : le meilleur jeu de F1 !

À l’image de certains genres, la Formule 1 a toujours eu une relation étroite avec l’univers du jeu vidéo. À la fin des années 80, les patrons des boites de développement japonaises ne juraient d’ailleurs que par cette discipline. Après le mythique Pole Position, ce n’est ainsi pas un hasard si on a vu fleurir de nombreuses jeux de F1 sur consoles 8, 16 et 32-bits. Ce n’est également pas un hasard si le premier véritable jeu de course en 3D est un certain Virtua Racing alors que Yu Suzuki avait l’idée initiale de réaliser un jeu de rallye ou une simulation de camions, façon Paris-Dakar. C’est comme ça, la F1 était une valeur sûre et il a fallu de très nombreuses années pour que les jeux de course s’ouvrent vers d’autres horizons. Même Tetsuya Mizuguchi, avec SEGA Rally, a dû se battre pour imposer à ses dirigeants un jeu de rallye alors qu’eux voulaient, vous l’aurez compris, une simu de F1. Année après année, la discipline s’est développée considérablement et atteint désormais des sommets vidéoludiques. Et ce F1 2017 est là pour le démontrer !
Ce qui frappe dès le départ, c’est le soin apporté aux menus et à la finition de l’ensemble. F1 2017 ne lésine pas sur le contenu et délivre une première impression très positive. Et cette dernière ne tarde pas à être confirmée avec un mode carrière tout simplement génial. Oui, oui, on parle bien du mode carrière d’un jeu de bagnole, contre lequel on passe généralement son temps à pester à cause d’un manque d’ambition, de mise en scène out simplement d’intérêt. Là, le jeu de Codemasters va beaucoup, mais alors beaucoup plus loin que la concurrence. Et ça saute aux yeux dès le début ! Après avoir créé votre pilote (et lui avoir fourni numéro, casque et aussi un physique) et choisi votre écurie, vous êtes lancé dans le grand bain. Sur le papier, le mode carrière n’a rien d’exceptionnel, il s’agit toujours de réussir une série d’objectifs (différents selon la team sélectionnée) en suivant les recommandations de l’équipe et en passant régulièrement par son ordi portable pour surveiller l’évolution de la R&D. Et cette feature est loin d’avoir été bâclée puisqu’il faut carrément gérer un arbre de compétences en veillant à améliorer, réparer ou remplacer les différentes pièces du véhicule. Allié à la mise en scène vraiment immersive, ce système est ultra prenant et donne une sacrée leçon aux autres licences automobiles. On prend un pied monstre à obtenir des performances pour récupérer des jetons, qui permettent ensuite de booster son bolide. Et bien sûr, tout se fait dans les règles de la FIA et l’ensemble reste cohérent par rapport à la réalité. Vraiment, ce mode carrière, c’est juste l’exemple à suivre !

Dans l’histoire

Au-delà des modes de jeu, qui sont très nombreux (Carrière, Grand Prix, Contre-la-montre, Épreuve, Course simple…), F1 2017 propose de piloter des voitures légendaires ayant appartenues à de grands noms de la discipline : Senna, Schumacher, Alonso, Alesi… soit près d’une dizaine de caisses qui ont marqué l’histoire de la F1 ! Certains auront sans doute du mal à comprendre pourquoi les pilotes ne sont pas là mais il faudra s’en contenter. Même si ça aurait été très cool d’incarner Senna ou les autres, c’est tout de même un vrai plaisir de grimper à bord des McLaren MP4/4 et autres Ferrari 412 T2 ou Ferrari F2002 qui demeure, à ce jour, l’une des plus titrées de tous les temps. Maintenant, il ne faut pas se mentir, on aimerait que les prochaines éditions aillent plus loin avec les pilotes d’antan et les circuits mythiques. Beaucoup aimeraient réécrire cette foutue histoire du 1er mai 1994 et revenir à Imola pour passer cette foutue courbe de Tamburello. Si seulement…

Des sensations pures

Pour les besoins, nous avons utilisé un volant G29 de Logitech (avec pédalier et retour de force) et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça envoie ! Le FFB est particulièrement redoutable et les aspérités et bosses de la piste sont bien ressenties. Vous pouvez être sûr que si vous mordez, ne serait-ce qu’un chouilla, dans l’herbe, vous allez vite subir l’impact entre votre mimines. Comme l’impression de vitesse est grisante, on a vraiment l’impression d’y être, que ce soit sur des circuits de pure vitesse ou d’autres plus techniques. F1 2017 a cette force de s’adapter aux pilotes débutants, tout en offrant un véritable challenge aux spécialistes du genre. Les réglages sont très nombreux et permettent de doser son pilotage en fonction de son expérience. ABS, antipatinage, aides visuelles, départ manuel ou automatique… vous pouvez paramétrer pas mal d’éléments qui font petit à petit passer le jeu dans la cour des simulateurs. Et comme les graphismes se sont améliorés, l’immersion est encore plus présente que dans la dernière édition. Il faut néanmoins rester les pieds sur Terre et se dire que la partie technique est encore un peu à la traîne. C’est peu dire si les modélisations sont parfois à la rue (la gueule des persos en mode carrière, c’est chaud) et que les textures sont en deçà de ce que peuvent offrir les consoles actuelles (ici, la PS4 Pro). Qu’importe, F1 2017 est bel et bien la petite merveille tant attendue par les amateurs de ce sport.

F1™ 2017_20170824162904


Conclusion du rédacteur : EXCELLENT

Comme expliqué en préambule, F1 2017 est tout simplement le meilleur jeu de la discipline. En dépit de graphismes un peu en retrait, tout le reste est d’une maîtrise à toute épreuve. Fin, technique et sacrément immersif, le jeu de Codemasters s’adapte à tous types de pilotes, profite d’excellentes idées et puise dans la nostalgie pour nous plonger au cœur de monoplaces légendaires. Un titre absolument indispensable pour les mordus du volant. D’ailleurs, mon G29 attend depuis trop longtemps : j’y retourne !


Points positifs :


Impression de vitesse

La géniale idée de la R&D

Mode carrière qui met une leçon aux autres

Les voitures légendaires (où sont les pilotes ?)

Une conduite précise et exquise

Les commentaires en français

Points négatifs :


Toujours un peu en retrait graphiquement

Comportement de l’IA, pas toujours cohérent

Netcode pas optimal (certains ralentissements online


Éditeur : Codemasters – Développeur : Codemasters – Genre : Course – Sortie : 25 août 2017 – Plateformes : PS4, PC, Xbox One

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire