14 oct. 2021

La Pat' Patrouille - le film : À la rescousse d'Adventure City - La Pat'Patoune part en mission !

 

Si vous avez des enfants, il paraît improbable que vous ayez échappé au phénomène Pat’Patrouille. De création canadienne, il est l’œuvre du britannique Keith Chapman à qui l’on doit une autre série à succès dans l’hexagone : Bob le Bricoleur. Comportant pas moins de 7 saisons (pour un total de 159 épisodes dont trois spéciaux), la saga relate les aventures d’une patrouille de neufs chiens menés par un jeune garçon appelé Ryder. La particularité de la troupe, outre le fait qu’elle a un super Q.G, réside dans sa capacité à utiliser des véhicules de différentes natures (camion, hélicoptère, bateau…), chaque engin correspondant aux compétences d’un des canidés. Cet été, un film d’animation est sorti au ciné et c’est l’adaptation de ce même long-métrage que l’on retrouve aujourd’hui. Si vous avez vu le fabuleux épisode sur les jeux Disney du Joueur du Grenier et le passage hilarant sur les aventures de Simba sur PlayStation, vous comprendrez où je veux en venir. Oui, le jeu pourrait être renommer Pat ’Patounes !

Testé sur Nintendo Switch, la Pat’ Patrouille – le film : À la rescousse d’Adventure City est un titre destiné aux enfants, et plus directement aux bambins. À l’image de Simba sur PlayStation, l’épopée des chers toutous se résume, en grande partie, à du ramassage de patounes… ou plutôt de nonos ! On commence donc la partie en ramassant tous les os qui traînent, ainsi que les pièces et les badges. La progression se fait avant tout en couloir et la liberté est donc relativement restreinte. Tout au plus, on peut rebondir sur des bidons ou des tentes de magasins, quand il ne s’agit pas de sauter sur des bancs ou grimper sur des immeubles. Car oui, les niveaux sont très urbains et il suffit de rebondir un peu partout en rattrapant des pat… pardon, des nonos, pour réussir à progresser. Certes, on peut récupérer des badges pour débloquer des mini-jeux, mais la difficulté est totalement absente. C’est ce qui me fait dire qu’il est largement destiné à des enfants en bas âge, comme mon fils de 6 ans. Ma fille de 10 ans y joue aussi, mais il n’y prend pas le même plaisir, la faute au challenge absent et à la répétitivé omniprésente des huit niveaux de l’histoire principale.


SUPER TOUTOU

Heureusement, pour terminer les niveaux, le jeu propose quelques séquences « originales » qui ne consiste pas à ramasser des trucs. Régulièrement, on se retrouve donc avec des stèles en forme de patoune (bah oui, on n’en sort pas) et il faut amener le toutou adéquat sur ce support pour ensuite déclencher la phase correspondante. Il y a un peu de tout(ou) : destruction d’obstacle, utilisation d’une tyrolienne, réparation et réactivation de générateurs, etc. Sur le papier, c’est sympa, mais le gameplay de ces séquences incroyablement plates. Il faut juste bouger le stick et appuyer sur le bouton ou déplacer le stick dans une direction indiquée. Bof, bof. Surtout que le rythme de l’aventure n’est pas fou. On ne peut jamais accélérer (ce qui oblige à courir à petits pas) et l’escapade de la Pat’ Patrouille a tout de la balade dominicale. Même les mini-jeux de course (sur terre, sur l’eau ou dans les airs) ne sont que des lignes droites avec des obstacles à éviter en se déplaçant à gauche ou droite. Oui, comme l’incontournable volant électronique Tomy Turbo des années « il y a trop longtemps », foi de quarantenaire qui avait deux ans à l’époque.


DES PATOUNES ET PUIS C’EST TOUT

Bref, à moins d’être âgé entre 0 et 6 ans, Pat’ Patrouille – le Film peinera à vous convaincre. En revanche, et j’en veux pour preuve mon gamin, il fonctionne parfaitement pour le public visé. Déjà, visuellement, c’est plutôt pas mal. Les héros sont bien modélisés, les décors sont un peu statiques mais sympatoches et les bambins peuvent entendre la véritable voix (celle du dessin animé) de Ryder ! Ok, c’est un peu triste que ce soit le seul personnage qui parle, mais bon…  Côté durée de vie, le jeu est expéditif avec ses huit niveaux et ce ne sont pas les quelques mini-jeux qui sauveront la mise.


POUR LES ENFANTS EN BAS ÂGE UNIQUEMENT

La Pat’Patrouille – Le film : À la rescousse d’Adventure City est un jeu ciblé pour un très jeune public. Pour cette population, l’épopée est une chouette balade, très simple d’accès et colorée… à condition qu’il n’y ait aucune recherche de challenge derrière. Car pour quiconque souhaite rencontrer un peu de difficulté, c’est un titre à totalement oublier. La progression est molle, le gameplay est très limité (du ramassage de patounes !) et on en fait très vite le tour malgré la présence de mini-jeux. Un jeu pour enfants, tout simplement.

 

Points positifs :


L’ambiance visuelle du dessin animé

Belle modélisation de la troupe

Musiques sympathiques

 

Points négatifs :


Temps de chargement super longs

Mini-jeux sans intérêt

Rythme trop mou

Trop court

 

Éditeur : Bandai Namco – Outright Games / Développeur : Drakhar Studio / Genre : Action / Date de sortie : 13 août 2021 / PEGI : 3 / Supports :  PS5, PC, PS4, Xbox Series X/S, Xbox One X, Nintendo Switch

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire