6 sept. 2010

[Test] Action Fighter - SEGA Master System Pal

Il est vrai que la génération des machines 8bits ne m'a jamais vraiment convaincu, et de ce fait, je connais assez peu la ludothèque de ces plateformes. Pourtant, je suis tombé il y a peu sur un titre étonnamment accrocheur : Action Fighter.

Venant d'un genre nouveau et plutôt original pour l'époque (1987 pour l'adaptation Master System), Action Fighter est particulier : il regroupe jeu de course contre la montre (le timer faisant office de jauge de vitalité) et shoot'em up. Le but est d'éliminer les véhicules qui parsèment le trafic routier afin d'obtenir des lettres de l'alphabet pour « upgrader » votre véhicule. Voilà l'originalité du soft : on entre dans l'action en moto pour finir en avion. il est impératif dans ce cas de trouver des camions « SEGA » afin de changer de machine. Le jeu se transforme en un shoot pseudo Xevious avec des tirs air-air et air-sol via un viseur. 
 
Sur le plancher des vaches, il est obligatoire de doser votre vitesse car le temps vous est compté et il n'est pas rare d'enchaîner routes larges suivies in extremis d'un dédoublement et de virages serrés. Vous avez, à la manière d'un jeu de rallye, des symboles vous signalant ces changements. A noter que vous pourrez commuter à tous moments entre la forme moto et voiture (intéressant pour certains passages).

Dans les airs, il est plutot question de faire preuve de bons réflexes car les ennemis et leurs tirs iront droit sur vous. Les ennemis sont variés dans le premier niveau (moto, hélicoptère larguant des mines, ambulances, chars, missiles à tête chercheuse,...etc) idem pour les décors (vous passez de la campagne à la ville puis aux docks) mais une fois le stage terminé en accomplissant votre mission (battre des boss) on constate que la boucle est bouclée...Nouvelle mission, certes, mais tout est du recyclage : même musique, même ennemis, même gameplay. Bref, ça s'enchaîne, ça se ressemble et répétitif à souhait à part le boss en fin de parcours.

De plus, la frustration est bien au rendez-vous car il n'est pas rare de se faire toucher et exploser. Le jeu est dur et (trop ?) long. Système de mots de passe inexistants mais au long du stage vous aurez des sortes de checkpoints invisibles qui vont feront revivre à quelques secondes de votre mort (ouf !)...On a échappé à la résurrection en début de niveau. Malgré ces imperfections ce jeu défoule bien et propose un véritable challenge. Je ne peux vous dire le nombre de niveau que possède la cartouche tellement la difficulté est frustrante. A savoir qu'il est possible de jouer alternativement à deux mais sans grand intérêt. Action Fighter fait parti des rares jeux que j'apprécie sur cette machine et mérite le détour si le virus du rétrogaming venait vous prendre.

N.B : Si vous êtes frustrés, entrez DOKI_PEN lorsque vous devez rentrer votre nom. Vous serez alors invincible contre les tirs adverses mais pas aux missiles et autres avions kamikazes qui vous rentrent dans le tas. 



Lisible et varié, le visuel est correct pour la Master System. On a vu mieux.






Le scrolling est (très) rapide et ne faiblit pas. De quoi nous scotcher dans l'ambiance course poursuite !


Plusieurs véhicules sont jouables et ne posent aucun problème de maniement.






La musique se révèle vite répétitive et manque d'originalité. Idem pour les bruitages qui sont relativement basiques.


4 commentaires:

  1. Un petit jeu très sympa. Les menus sont construits dans la même forme que ceux de World Grand Prix, qui fait lui aussi parti de la première salve de jeux Master System. Les graphismes sont simples mais l'action reste parfaitement lisible. Par contre, je confirme, il est ultra costaud : \ Très sympa ce test en tout cas Asta !

    RépondreSupprimer
  2. ça fait du bien de voir des jeux comme ça de temps en temps.

    RépondreSupprimer
  3. j'y avais joué étant gamin,très basique mais agréable

    RépondreSupprimer
  4. Le concept a été repris sur PS2 mais le titre m'échappe...

    RépondreSupprimer