25 nov. 2010

[Test] Donkey Kong Country Returns - Wii


Éditeur : Nintendo
Développeur
: Retro Studio
Sortie
: 3 décembre 2010

En 1994, un studio anglais du nom de RARE a explosé à la face du monde grâce à une cartouche exceptionnelle sur Super Nintendo : Donkey Kong Country. A l'époque, un magazine (il me semble que c'était Player One) offrait même une vidéo contenant un making-of sur le jeu. Il faut dire que cette production n'avait rien de commun : des stations de travail Silicon Graphics ont en effet été utilisées afin de réaliser des modèles 3D qui ont été ensuite implantés au cœur d'environnements de toute beauté. Ces machines hors de prix ont tout de même permis la conception des effets spéciaux de Terminator 2 ou encore Jurassic Parc. Un vrai gage de qualité ! Le parcours du singe kidnappeur (souvenez-vous, Donkey Kong premier du nom avec Jumpman - l'ancien nom de Mario - et Pauline la Princesse, que de nostalgie !) fut très particulier. A l'époque, Donkey Kong Country m'avait foutu une véritable baffe technique et ludique, j'étais en pleine période de collège il me semble, dans les 13/14 ans. Aujourd'hui, Nintendo récidive avec un remake tout simplement immanquable.

Même en ayant terminé et retourné les trois opus de Donkey Kong Country dans tous les sens, ce sont des jeux que je ressors assez régulièrement, preuve que leurs empreintes sont décidément indélébiles dans mon esprit de joueur. En confiant ce remake intitulé "Returns" au très talentueux Retro Studio, la firme nippone savait qu'elle ne faisait pas fausse route. Il faut dire que les Texans sont responsables de la saga des Metroid Prime, excellente et innovante à plus d'un titre. Mais petit à petit, les développeurs américains se sont lassés de la belle blonde et ont voulu découvrir d'autres horizons. On ne les attendait pas du tout sur un tel produit, mais une chose est sure : les premiers fans, ce sont eux !

Une fois le jeu inséré dans votre console, l'écran-titre vous ramènera des années en arrière, puisqu'on retrouve l'indescriptible thème musical du premier Donkey Kong Country. Dans les faits, cette réadaptation est un classique jeu de plateforme à la Nintendo. Au fil de votre progression, vous visitez des univers aussi variés que la plage, la forêt, les ruines, les falaises, une usine et bien d'autres. Chaque environnement contient de nombreux niveaux (7 en moyenne) et il vous faudra pas mal de hargne pour vous en sortir sans encombre. Si les premières pérégrinations ne sont pas trop chaotiques, les choses se compliquent sérieusement, avec un challenge plutôt relevé dans la dernière ligne droite. Pour les moins habiles du paddle (ou de la Wiimote, car le jeu autorise de nombreuses configurations), sachez que Super Kong apparaît pour matérialiser le "Super Guide" comme on a pu le découvrir dans New Super Mario Bros Wii. Il se charge de passer le niveau pour que vous puissiez continuer votre progression. L'option existe, à vous de l'utiliser ou pas.

Donkey Kong Country Returns, aussi classique soit-il, est un puits aux bonnes idées. On retrouve tout ce qui faisait le charme du premier volet Super Nintendo : les items K.O.N.G à récupérer, la présence du rhinocéros (où sont passés les autres animaux ? Il me semble que Rambi le rhino soit la seule monture, c'est dommage), les tonneaux, les zones bonus en pagaille, les niveaux en wagonnet, les lianes et surtout des musiques remixées absolument géniales, dont le fameux thème aquatique qui reste l'un de mes préférés (à l'époque, cette musique nous avait mis une sacrée tarte, surtout sur une machine de l'envergure de la Super Nintendo). Les développeurs ont également intégré un grand nombre d'éléments inédits, comme les boss très originaux, le tonneau volant, des pièces de puzzle à récupérer (on se croirait dans un bon vieux Banjo & Kazooie) ou encore la présence de différents plans de profondeur (trois pour être précis) permettant de dynamiser l'action. D'un point de vue gameplay, Donkey Kong peut désormais souffler  (pour éteindre des ennemis en flamme par exemple), frapper le sol avec ses énormes paluches ou encore s'accrocher à des parois. 

Si la Wii avait été exploitée de la sorte durant toute sa carrière (c'est probablement son dernier Noël d'un point de vue commercial), les gamers ne se seraient pas détournés de la console. Donkey Kong Country Returns est une véritable œuvre d'art. Si la progression se fait la plupart du temps avec un scrolling multi-directionnel, le jeu se permet moult zooms et rotations, avec une utilisation 2D/3D tout simplement prodigieuse. Des éléments du décor explosent, les arrière-plans sont "vivants", le level design est ingénieux, les effets spéciaux sont souvent stupéfiants (je pense notamment au niveau du tsunami) et les animations sont incroyables de justesse et de réalisme. Donkey Kong Country Returns, en plus de signer le renouveau du jeu de plateforme, se permet d'être, de surcroît, l'un des plus beaux softs de la Wii.

Vous vous demandez sûrement où est passé Diddy Kong ? Rassurez-vous, il est bel et bien présent. Comme il y a une bonne quinzaine d'années (merci le coup de vieux !), vous devez le sauver de son tonneau marqué d'un DK. Dès lors, il grimpe sur votre dos (et ne vous suit plus) et peut vous assister grâce à un jet pack qui permet alors de planer un court instant. C'est une bonne manière de faciliter certains passages bien ardus. La présence de checkpoints (avec un cochon rigolo) n'est également pas de trop, tant certains niveaux sont retors. On est toutefois loin de l'insurmontable. A noter qu'il est possible de parcourir le jeu à deux, mais on regrette de ne pouvoir switcher entre les deux singes en mode solo.

En fait, il y a tellement de choses à dire sur Donkey Kong Country Returns qu'on pourrait en parler des heures. Mais il est inutile de spoiler une aventure qui se révèle grandiose de bout en bout. Il y a même une surprise lorsque vous aurez terminé le huitième monde. En matière de durée de vie, il va vous falloir un paquet de temps avant de débusquer tous les items. Et si après ça, vous n'êtes toujours pas rassasié, vous pourrez faire péter le highscore dans le mode chrono (un time attack quoi) se débloquant dès lors que vous avez terminé un niveau. Sachez également que des niveaux bonus sont accessibles, soit dans des endroits cachés, soit en cassant le verrou de chaque monde. Pour en venir à bout, il suffit d'aller acheter la clé chez Cranky Kong (qui détient des items bien pratiques, moyennant finances).

Donkey Kong Country Returns est une vraie merveille, un jeu indispensable pour tous les amoureux de Nintendo et du genre plateformes. C'est beau, bien animé, bourré d'idées, parfaitement jouable. Des jeux comme ça, on en redemande! On espère que des suites verront le jour car ça vaut vraiment le coup. Ou alors un Donkey Kong Country sur 3DS, je signe de suite ! En attendant, délectez-vous de ce bijou, il arrive tout bientôt en France, et si vraiment vous ne pouvez pas attendre, sachez que la version américaine est dotée de la langue française. Et oui !




13 commentaires:

  1. Sacré test, y'en a à dire. J'ai le jeu depuis le 23 novembre et je m'en lasse pas. Je suis qu'au troisième monde cependant car je prends mon temps. Wow.

    RépondreSupprimer
  2. :merci: de votre test!

    RépondreSupprimer
  3. En voilà un vrai remake ! Pas comme un certain Sonic 4 ep1....

    RépondreSupprimer
  4. Ca fait plaisir de voir des mecs réussir à faire du nouveau avec de l'ancien, sans le trahir.
    Je me permets d'ajouter un lien vers notre test découverte de Donkey:

    http://www.dailymotion.com/video/xg42fe_donkey-kong-returns-le-test-a-sa-sortie_videogames

    RépondreSupprimer
  5. Et tu as bien fait :) J'ai regardé votre test, c'est très très sympa ! Continuez comme ça ;)

    RépondreSupprimer
  6. héhé merci.

    On s'est fait aussi le Banjo et Kazooie sur 360
    http://www.dailymotion.com/video/xfnqr2_banjo-kazooie-nuts-bolts-test-sur-xbox-360_videogames

    Et Red dead redemption quand il est sorti
    http://www.dailymotion.com/video/xderg0_red-dead-redemption-test-decouverte_videogames

    ;)

    RépondreSupprimer
  7. Je regarderai tout ça ; ) D'ailleurs, nous sommes des adeptes des vidéos maison, il y en a un paquet sur le site ^^

    RépondreSupprimer
  8. kool.
    sur le site, tu veux dire là sur terre de jeu ? ou ça ?

    RépondreSupprimer
  9. Clique sur la console de ton choix (avec le menu à droite), tu auras des tas de vidéos (des reprises musicales, des sortes de reportages, des vidéo-live où on joue tout en présentant le jeu en direct, etc...) :)

    RépondreSupprimer
  10. ah wi d'accord, faut trouver !!!!!
    c'est marrant d'avoir fait ça, dommage que se soit caché ;)

    RépondreSupprimer
  11. Les anciens jeux de plate-forme nous manquent :

    - les développeurs prenaient LE TEMPS de tester et re-tester leur bébé avant la sortie commerciale

    - il y avait aussi une difficulté beaucoup plus grande qu’aujourd’hui, tout simplement parce que de nos jours il faut vendre et que ça n’arrange pas les producteurs de jeux qu’un client mette 2 ans à terminer un seul soft

    RépondreSupprimer
  12. Tu fais pas si bien dire... j'suis en train de préparer un papier pour le prochain Pix'n Love sur les deux premiers épisodes de la Famille Adams (sorti sur Super Nintendo, puis plus tard sur Megadrive, en tout cas pour le premier épisode) et les jeux étaient développés en moins de six mois... Le temps était déjà compté à l'époque, mais là où tu as raison, c'est qu'il y avait des personnes qui passaient leurs journées à détecter les bugs, comme ce fut le cas avec le premier Donkey Kong Country. Il n'en reste pas moins que ce Returns est une vraie réussite :)

    RépondreSupprimer