1 nov. 2011

Neo Drift Out : New Technology - NeoGeo MVS


La console d'arcade « at home » de SNK comporte beaucoup de jeux de combat, de beat'em up, de shoot'em up et un petit lot de puzzle game et de plateforme. Mais qu'en est-il du sport ? Il y a bien des jeux de foot avec la fabuleuse série des Super sidekicks, des jeux de baseball et même de simulation de Freesbee avec l'incontournable Windjammers. Assez diversifié certes, mais où sont les jeux de courses ? Riding Hero répond présent dans le domaine de la moto, Overtop (assez moyen) pour l'automobile. Et les fans de rallye alors ? Ben...l'éternel Thrash Rally, qui vieillit, qui vieillit...Les hardcores gamer SNK devait se rabattre dessus sans cesse. Visco est arrivé et offre une excellente surprise : Neo Drift Out !

Il aura fallu attendre 1996 pour ranger Thrash Rally dans le placard. Ce dernier étant assez sympathique, il vieillit graphiquement mais le fun est toujours présent.
Visco décide de développer un épisode de Drift Out sur la NeoGeo et là, on peut dire que cette plateforme soit disant assez fermée (car axée arcade) peut se targuer d'avoir une ludothèque pas si mal.

Après la célèbre mélodie du logo animé NeoGeo, s'en suit une série d'images introduisant le jeu sur fond musical plutôt...risible. Imaginez du John Scatman...de la pseudo dance...ça refroidit un moment (enfin tout est question de goûts et je n'ai pas accroché...).

Viens le moment de choisir son véhicule...et PAF surprise : le soft est sous licence ! Un très bon point malgré le maigre choix : 3 voitures seulement. Une Toyota Celica (celle de SEGA Rally) qui possède une excellente vitesse de pointe mais assez difficile à négocier les virages et autres dérapages, la légendaire Subaru Impreza qui est polyvalente donc destinée pour les débutants, puis la Mitsubishi Lancer qui est la moins rapide des 3 mais la plus maniable. A vous de voir quelle voiture correspond au mieux à votre style de conduite.

L'unique mode de jeu est bien entendu un championnat réparti sur 6 stages avec des décors plus ou moins répétitifs. En effet, on retrouve une sorte de village, de foret, un safari (avec des kangourous qui traversent la piste), montagnes et forets enneigées,etc...Le revêtement diffère aussi avec du bitume, de la boue, du verglas, bref, tout ce qu'on peut trouver dans un rallye.

Après avoir passer le circuit d'entrainement (practice), vous commencerez la première spéciale. 3, 2, 1, GO !..Et là, c'est la claque pour la machine. Le son est magnifique : les digits du copilote, le craquement du turbo sortant du pot d’échappement, le moteur, le bruit des dérapages et le fond musical typique à la spéciale est réussi (ouf !). L'animation est excellente : malgré une vue de dessus en 3D isométrique, les sensations sont vraiment très bien retranscrites de part sa fluidité et d'autre part les effets de zooms lors des virages. Ce mix donne un réel punch au jeu...et on commence à enchainer les parties. De plus, l'interaction avec le décors rajoute là encore des sensations : possibilité de dégommer des barils et des plots, des flaques d'eau venant perturber votre allure, des bosses faisant décoller la voiture.


Sur l 'écran (en pleine partie), vous verrez, comme pour tous jeux de rallye qui se respectent des panneaux montrant la forme du virage en simultané avec le copilote et une barre de progression jusqu'au prochain CheckPoint. A savoir que votre seul rival est le chrono ! Ici, il n'est pas question de position ou de finir premier. Il faudra être très concentré pour emprunter les divers raccourcis et gagner du temps. Mais avec la vitesse de l'animation et selon le revêtement, ça ne sera pas chose aisée : plus vous évoluerez dans le championnat, plus la maîtrise des véhicules sera rude à chacune des manœuvres car les circuits seront de plus en plus tortueux, les obstacles naturels plus nombreux et vicieux (en plein virage serré par exemple) et il ne faudra surtout pas laisser filer le chrono. C'est réellement à partir du stage 4 que les choses se corsent.

NeoDrift Out se place en digne successeur de Thrash Rally et meilleur jeu de course sur NeoGeo. La réalisation est soignée malgré la mauvaise impression au début et la lassitude qui peut s'installer au bout de quelques heures. Mais une chose est sûre : vous y reviendrez à coup sûr.

3 commentaires:

  1. Bon article. Le seul truc c'est que NDO n'existe pas sur NEOGEO AES ! Il n'existe qu'en MVS et NEOGEO CD, les versions consoles AES sont des conversion faites à partir de la version MVS + un jeux AES sacrifié.

    Meyot

    RépondreSupprimer
  2. Tu as raison Meyot ! Merci pour la correction.

    RépondreSupprimer
  3. Ce jeu, bien que malheureusement trop court, est un fournisseur de plaisir immédiat. C'est le Sega rally de la 2D. KJe pète des scords de ouf sur ce jeu que j'adore ! ;-)

    RépondreSupprimer