22 août 2012

Psygnosis est mort une seconde fois...

Ce message ne va pas être tendre. Je commence à en avoir ras-le-bol de ces fouilles merde en costard cravate qui s'amusent à flinguer la vie des gens pour faire plaisir aux actionnaires. Que la santé de Sony ne soit pas au beau fixe est une chose, mais que cette boite décide de fermer l'un de ses studios les plus prestigieux, ça fout une haine incommensurable. Si on n'est pas dans le cas de la crise du jeu vidéo de 83, il faut avouer que les mauvaises nouvelles ne cessent de s'accumuler. 

Pour faire clair, Psygnosis vient de disparaître à tout jamais. Renommée Sony Studio Liverpool, cette société mythique vient aujourd'hui de mettre la clé sous la porte. Merci à Sony donc, qui n'a strictement aucun respect pour cette boite de développement qui a fait le succès de la marque PlayStation. On vit littéralement dans un monde de merde ! Comment est-ce possible de fermer le studio qui a donné vie à Lemmings (via DMA Design (j'ai réalisé un making of du jeu pour un prochain IG Mag), Barbarian, Shadow of the Beast, WipeOut, Destruction Derby ou encore Formula One (en association avec Bizarre Creation pour ce dernier, studio lui aussi démantelé depuis un moment). C'est tout un pan entier de l'Histoire du jeu vidéo qui fout le camp, et notre enfance/adolescence avec. Les gens n'achètent plus que de la merde commerciale et on s'étonne de voir des boites mythiques disparaître les unes après les autres. C'est la fin d'une époque et ça ne rassure décidément pas pour l'avenir, le fossé devenant béant entre les énormes sociétés et les développeurs indépendants. 

Aujourd'hui, Psygnosis est donc mort une seconde fois. Et cette fois, c'est la bonne. Chaque fois que vous allumez un jeu avec le logo de la célèbre chouette d'Agony, n'oubliez pas d'avoir une pensée pour ce studio qui a tant apporté à cette industrie. Quant aux costard cravates qui nous pètent les couilles (heureusement, ils ne sont pas tous comme ça) ou les marketeux qui foutent leur nez dans des affaires qu'ils ne maîtrisent pas, j'espère juste que la roue tournera. Et elle finit TOUJOURS par tourner... Si je dis ça, c'est que ces gros bonnets (rien à voir avec des boobs !) s'en sortent généralement sans dégât et parviennent même à gravir les échelons. Quant aux marketeux, c'est à force de réaliser des articles sur des jeux rétro et me rendre compte que, depuis la nuit des temps (années 80/90 pour le jeu vidéo), ces mecs ou femmes prennent des décisions aberrantes, bousillant toute la liberté des créateurs. C'est vrai dans le jeu vidéo, c'est vrai dans le cinéma et dans d'autres formes d'art. Sans ces marketeux, pour citer quelques exemples, les développeurs de Sonic 2 n'auraient pas été obligés de cravacher comme des sagouins pendant 9 mois (à la base, le temps moyen pour le développement d'un gros projet Mega Drive, c'était 11 mois, mais les gens du marketing ont expliqué que réaliser un Sonic 2 peu de temps après Sonic, c'était trop tôt. L'équipe de STI (Sega Technical Institute) a donc planché sur un autre jeu pendant deux mois... avant que le marketing leur somme de réaliser cette fameuse suite de Sonic). On peut également parler du cas Ecco le Dauphin. Si Ed Annunziata, le concepteur du jeu, n'avait pas tenu tête au responsable du marketing, on aurait eu droit à Bottlechelli the Dolphin : \ le monsieur expliquant qu'il fallait s'inspirer des noms italiens des Tortues Ninjas. Et ce ne sont que des exemples qui me viennent en tête comme ça... mais il y en a des tonnes comme ça ! Je pense au cas E.T sur Atari 2600, pas mal ça aussi... 

Bref, une nouvelle fois, ce sont les salariés qui sont pris pour des larbins et qui trinquent ensuite... SCE Studio Liverpool n'est plus et d'autres vont probablement suivre.  Evidemment, pour celles et ceux qui n'auraient pas compris, SCE Studio Liverpool, ce sont les concepteurs de WipeOut HD (y compris la mouture Fury) sur PS3 ou encore WipeOut 2048 sur Vita. La licence n'est pas morte et certains employés talentueux vont être reclassés, mais tout de même. On vit vraiment une époque de merde ! Pourquoi ? Bah il suffit de lire la décla' de Michael - costard-cravate - Denny, le patron de Sony Worldwide Studios Europe (news Gameblog) : 

"Il a été décidé que le Studio Liverpool devait être fermé. Le Studio Liverpool a représenté une part importante de SCE Worldwide Studios depuis les débuts de la PlayStation, et il a grandement contribué à son succès pendant toutes ces années. Tous ceux qui ont contribué au travail du Studio Liverpool, hier comme aujourd'hui, peuvent être très fiers de ce qu'ils ont accompli. 

Cependant, nous avons senti qu'en focalisant notre investissement sur d'autres studios qui sont en train de travailler sur de nouveaux projets excitants, nous serions dans une meilleure position pour offrir le meilleur contenu possible à nos consommateurs.

Nos installations de Liverpool vont rester opérationnelles pour accueillir un certain nombre de départements importants de WWS!E et SCEE.

Tout cela n'enlève rien à l'excellent travail fourni par WWS, ni aux incroyables jeux et services que nous avons créés et continuerons à créer, que ce soit pour l'année qui arrive comme pour les autres à venir."

Humanité, quand tu nous tiens...


P.S : Qu'on ne s'y trompe pas, quand je dis "costard cravate", je cible les personnes haut placées qui prennent des décisions importantes (et parfois aberrantes de conneries, ne se souciant pas des salariés en place). Je ne jette aucunement la pierre à celles et ceux qui sont obligés de s'habiller de la sorte pour effectuer leur emploi. 


3 commentaires:

  1. Punaise...Destruction Derby que j'ai sur Saturn et les WipeOut que j'adore toujours....Sacré pavé ce studio quand même ! Comment on peut laisser faire ça. C'est dit : monde de merde dont la qualité n'est plus l'argument pour percer dans la vie. Quand on sait que Sony et son Studio Liverpool c'est comme SEGA et son AM2...Amen.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, c'est vraiment la mauvaise nouvelle de la journée. Heureusement, les jeux qui existent ne disparaîtront jamais. J'avoue que j'attends d'en savoir plus car d'anciens employés semblent délier leur langue et font état de deux développements avant la fermeture : un WipeOut sur PS4 (ou la future console de Sony) et un jeu d'action dans la lignée d'un Splinter Cell. Wait and see donc. Pour le reste, c'est une nouvelle de merde !

    RépondreSupprimer
  3. Complètement d'accord avec ton coup de gueule mais qu'est-ce que l'on y peut...

    RépondreSupprimer