26 févr. 2014

Test - Rambo The Video Game - Xbox 360


Éditeur : Reef Entertainment
Développeur : Teyon
Date de sortie : 20 février 2014

Critique également disponible sur www.total-manga.com

Débarqué en totale catimini, Rambo The Video Game est un jeu qui risque de subir des critiques assassines. Pour un jeu de 2014, ce soft ne tient pas une seconde la marée face aux ténors du genre. Il s'agit très clairement d'une production de niche, développée par une toute petite équipe et destinée à des trentenaires nostalgiques. Car oui, cela fait des années que cette licence cinématographique s'est éteinte dans l'univers du jeu vidéo. Pour remonter aux expériences les plus gratifiantes en compagnie d'un Stallonepixelisé, il faut faire un bond dans le temps. On retient ainsi l'excellent Rambo III sur Mega Drive ou encoreMaster System (où là, il s'agit d'un jeu de tir en vue subjective à parcourir avec le Light Phaser), sortis respectivement en 89 et 88. Plus récemment, on a aussi eu l'excellent Rambo en arcade, un jeu SEGAexplosif et plutôt pas mal. Le problème avec ce Rambo The Video Game, conçu par Reef Entertainment, c'est qu'il est justement resté bloqué dans les années 90. "Ce que vous appelez l'enfer, il appelle ça chez lui". Ou comment cette citation peut devenir une réalité pour la plupart des joueurs.

C'est un fait, Rambo The Video Game ne plaira pas à grand-monde. Il a été développé dans le but de toucher les fans absolus de l'acteur, du personnage et des films. Le scénario retrace ainsi les trois premiers long métrages et propose une certaine fidélité en matière de mise en scène. Sur ce point, il est indéniable que les développeurs ont voulu bien faire. On reconnaît aisément les différents lieux des films, entre la jungle vietnamienne, la ville de Hope, le commissariat, le bureau du shérifTeasle, les terres arides d'Afghanistan... pas de doute, le fan est brossé dans le sens du poil, d'autant plus que l'ambiance retranscrit l'atmosphère cinématographique grâce à l'utilisation du thème musical principal et des dialogues originaux. Le souci, c'est les boucles musicales deviennent vite un casse-tête et que les doublages des films s'intègrent moyennement à l'ensemble.


Live for nothing, or die for something.


On se demande vraiment ce qui est passé par la tête des créateurs lorsqu'ils se sont penchés sur cet "ambitieux" projet. Produire un rail shooter en 2014 est sans doute une solution de facilité, mais le gameplays'avère tout simplement catastrophique. La cible à l'écran se déplace trop rapidement et il y a souvent de nombreux accrocs au niveau du système de couverture. L'époque d'Operation Wolf ou de Virtua Cop est révolue depuis belle lurette mais c'est pourtant ce qui vous attend : le héros se déplace automatiquement à travers les décors et votre rôle est de shooter tous les ennemis qui se pointent devant votre flingue ou mitraillette. De temps à autre, quelques séquences de QTE viennent diversifier la progression mais le tout reste extrêmement basique. En début de niveau, vous pouvez choisir votre arme secondaire (à condition de l'avoir débloqué) ou profiter de l'expérience acquise pour acquérir des compétences supplémentaires. Dans l'absolu, cela ne sert pas à grand chose tout ça... La difficulté est souvent mal réglée et cela devient parfois un calvaire de recharger son arme (il y a aussi des passages avec l'arc). Si vous n'arrivez pas à bloquer le curseur au bon endroit, celle-ci s'enraye et vous mettez alors trois plombes pour l'utiliser à nouveau ! En terme de maniabilité, c'est sans doute ce qui se fait de pire et il faudra donc s'en contenter et s'adapter. 


John, comment te sens-tu ? Bien cuit.


Rambo The Video Game, en plus d'être une "purge" ludique, est aussi une vraie catastrophe technique. Visuellement, on a vu pire il est vrai mais la modélisation tout simplement hideuse du personnage et les multiples bugs d'affichage risquent de vous secouer la rétine. On ne recense aucune variété dans les ennemis, qui se dédoublent à volonté, l'affichage peine bien souvent et les chutes de framerate sont fréquentes. Donc, à moins d'être archi fan, il sera impossible de se satisfaire d'une telle réalisation. Et n'espérez pas que le titre rehausse son niveau graphique avec les effets spéciaux. Bobo les yeux ! Mais encore une fois, on a vu bien pire en terme de variété visuelle et même de graphismes. C'est juste qu'en 2014, le constat est terrible face aux autres titres. 


Qui êtes-vous ? Ton pire cauchemar !


Forcément, vu comme ça, vous vous attendez sûrement à ce qu'on défonce le jeu. Mais ça ne sera pas le cas... Si on prend en compte le prix du jeu (40 euros, mais trouvable à moins cher) et le côté "fanboy", c'est un titre qui peut se révéler intéressant en terme de fun. Ainsi, malgré les tares indiscutables et la durée de vie rachitique (4 heures dans le mode de difficulté normal), on a malgré tout voulu aller au bout de l'aventure. Sans doute pour traverser les trois films cultes et revivre les différentes mises en scène. Ce côté presque croustillant ne pourra satisfaire que les fans absolus de la saga. En revanche, je pense que les ados vont en faire de la charpie. Reste que des jeux hors de prix et tout aussi mauvais ça existe. Rambo The Video Game est au moins accessible au niveau tarifaire. Un titre de niche, à la réalisation cataclysmique... mais qui, étonnamment, a un côté presque "hypnotique".


En 2014, une telle réalisation graphique fait peine à voir. Toutefois, les développeurs ont tenté d'apporter quelques éclairages sympathiques et de la variété dans les environnements. Mais techniquement, l'ensemble est à la rue. Quant à la modélisation...




Là encore, les ralentissements sont fréquents et l'animation peine vraiment à immerger pleinement le joueur. Globalement, cela ne gêne pas la progression mais proposer ça en 2014 ne tient pas la route une seule seconde face aux autres titres. 




Euh, comment dire. Un rail shooter en 2014, avec une cible qui se déplace trop rapidement, une recharge aussi prise de tête que ratée et des QTE de misère, un tel melting-pot de ratages force le respect. Mais si on est fan et qu'on aime les films, on s'en accommode.



C'est sans doute l'un des points forts du jeu, ou du moins le moins raté. L'ambiance musicale s'appuie sur les thèmes principaux des trois films et s'offre même les voix originales de Rambo et du Colonel. Les doublages sont plus ou moins bien incorporés mais bon...




2 commentaires: