26 avr. 2014

Le mythe n'en est plus un

L'été dernier, pour Pix'n Love #21, je me suis fendu d'un making of sur un titre qui cristallise à lui seul le krach des jeux vidéo en 1983. Ce jeu n'est autre qu'E.T, sur Atari 2600, réalisé en cinq semaines par un développeur pourtant chevronné : Howard Scott Warshaw (l'histoire ne le dit pas mais le jeune homme a été épaulé par l'un de ses amis). Il n'aura fallu le choix que d'un seul homme : Steve Ross, assuré de faire un carton avec l'adaptation du film de Spielberg. Le résultat: un ratage complet, écoulé à 1,5 million d'exemplaires pour un total de 4 millions de cartouches produites. Par la suite, le jeu vidéo a évolué avec l'émergence des consoles japonaises et un mythe absolu a traversé les années. Selon plusieurs rumeurs, Atari aurait carrément enterré le stock d'invendus (et coulé la plupart des cartouches dans le béton), non loin de la ville d'Alamogordo au Nouveau Mexique. Pour mon texte, j'ai effectué de nombreuses recherches et en recoupant les témoignages, il était évident que quelque chose s'était produit dans cette contrée désertique. Aujourd'hui, ce n'est plus un mythe, c'est réel !

Grâce à un documentaire dirigé par Zak Penn, des fouilles ont été entreprises et les photos parlent d'elles-mêmes. C'est beau quand l'Histoire du jeu vidéo s'ouvre à nous de la sorte :)

Mais plus étonnant encore... il n'y a pas que des cartouches E.T...







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire