8 août 2014

Virtua Fighter - Les secrets de Yu Suzuki

C'est un fait, je n'ai jamais été attiré par les jeux de baston. Non pas que je n'aime pas ça, mais j'ai tendance à m'en lasser très vite. En revanche, j'ai toujours adoré le côté spectaculaire de la série Dead or Alive et le réalisme de la saga Virtua Fighter. Cette dernière, c'est simple, j'en suis amoureux. Même si j'estime qu'elle s'est un peu perdue en route, elle demeure ma série de baston préférée (et de loin). Après plusieurs semaines de travail, je suis satisfait de pouvoir vous présenter mon premier papier pour le tout nouveau site Ulyces. Il s'agit d'un concept de journalisme participatif, avec des articles payables à l'unité ou un système d'abonnement mensuel. L'intérêt : de pouvoir découvrir des récits, travaillés et passionnants, sur un grand nombre de sujets. Cinéma, jeu vidéo, sciences, géographie, histoire, technologie... La base de donnée est déjà conséquente (et franchement fascinante) et c'est dans cette optique j'ai accepté de participer à l'aventure. Mon deuxième papier est déjà prêt et je vous le ferai découvrir en temps et heure. Pour le moment, si le corps vous en dit, je vous invite à vous procurer Virtua Fighter au prix de 2,49 € ou bien de vous abonner mensuellement au prix de 5,49 € (ou 54,90 € par an) afin d'accéder à l'ensemble des histoires.

Pour comprendre ce qui se cache derrière ce papier, voilà quelques informations. L'ensemble, qui fait environ 27 000 signes, retrace le parcours de Yu Suzuki, ses méthodes de travail et son incroyable pari qui a mené à la conception du premier Virtua Fighter. Ensuite, en cours de lecture, le maître détaille plus précisément ses intentions en matière de gameplay, de personnages (vous apprendrez pourquoi le casting compte deux personnages féminins par exemple) et les INCROYABLES moyens employés pour booster l'équipe. Nul doute que si un patron s'amuse à ça en France, il se fait lyncher sur place ! Coulisses, création, anecdotes, vous saurez tout !

VIRTUA FIGHTER, à découvrir sans plus attendre sur ULYCES.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire