31 janv. 2015

La New 3DS : que vaut-elle vraiment ?

Le 13 février prochain, l’Europe va pouvoir découvrir la nouvelle version de la 3DS. Disponible en deux variantes, la New 3DS et la New 3DS XL sont des modèles optimisés des consoles portables que nous connaissons. Si elles n’apportent pas d’énormes nouveautés, elles sont tout de même suffisamment intéressantes pour envisager l’achat. Ayant pu découvrir la new 3DS (et non le modèle XL), je me focalise avant tout sur cette version, mais il va sans dire que le modèle XL est très proche.
Première constatation, Nintendo a conçu une portable à la finition impeccable. Beaucoup plus robuste, on sent que la console a fait l’objet d’un grand nombre de tests en interne. Qu’il s’agisse des boutons, des molettes, de l’ouverture ou de la fermeture, le tout force le respect.  La croix, le pad analogique ou le trackpoint (car il s’agit bien d’un trackpoint pour le second stick et non d’un stick analogique, c’est même étrange au premier abord) sont de qualité également.  A noter que le look “Super Nintendo” de cette New 3DS est très classe. Et il faut souligner que les deux écrans sont légèrement plus grands que sur une 3DS. Enfin, chose hyper importante : la boite ne contient PAS de chargeur.

Redécouvrir la console

Au départ, il faut reconnaître qu’on est un peu perdu. Le bouton Power se trouve désormais sur la tranche du dessous, tout comme le port cartouche (qui était auparavant sur le dessus de la console). La prise casque, quant à elle, a été centrée et c’est bien plus pratique en l’état. Le bouton home est positionné également sous l’écran du bas (au centre) pour une meilleure ergonomie. Les touches Let R accueillent aussi  deux gâchettes supplémentaires : ZL et ZR. Pour terminer les boutons Start et Select sur sous les boutons B, A, X et Y. Du très classique en somme, loin d’être une révolution mais qui permet de pleinement profiter de la machine.  Le stylet se range également dans le bas près du port cartouche, tandis que le volume est désormais en face de la molette 3D.
New 3DS oblige, il est possible d’interchanger à volonté de coques. Pour l’occasion, Nintendo a fourni la coque estampillée Pokémon en couleurs et une autre Mario, toute de blanche vêtue avec les dessins gravés. Désormais, pour atteindre la micro-carte SD (car il s’agit d’une micro-carte), il faut enlever la coque arrière de la portable. C’est là aussi que vous avez accès à la batterie. Et voilà ce que, personnellement, je crains le plus : que des personnes impatientes s’empressent de virer les vis de la coque arrière (car il y a deux petites vis à enlever avec un tournevis cruciforme) et n’y arrivant pas, s’énervent sur la console.
Et là, attention : LES VIS SE DÉVISSENT UNIQUEMENT MAIS NE S’ENLÈVENT PAS.
Si le mode d’emploi montre comment enlever les coques, nous vous conseillons de passer par une vidéo de ce type pour comprendre très rapidement le principe. Les vis se dévissent d’environ trois tours, ensuite il suffit d’utiliser le stylet pour enlever la coque. La coque avant, quant à elle, ne pose aucun problème : pas de vis,  il suffit juste d’utiliser le stylet en poussant sur les côtés également.
Pour avoir contacter différents magasins, il semblerait que les coques oscillent aux alentours des 16 euros. D’ailleurs, certains revendeurs ne parviennent pas à comprendre que Nintendo ait conçu une Nintendo New 3DS compatible avec les coques interchangeables et une New 3DS XL non compatible. C’est vrai qu’on peut se poser la question.

Il est temps d’allumer la machine

Maintenant que nous avons fait le tour du propriétaire, voyons ce qu’il est advient de cette puissance quelque peu boostée et de cette 3D qui s’adapte à notre champ de vision.  Comme pour la 3DS, la New 3DS vous invite à paramétrer la machine : langue, paramétrage 3D, date et heure, profil, paramètres internet et enfin l’indispensable contrôle parental pour les parents. A noter que la 3D dispose maintenant d’une petite option amusante matérialisée par la forme d’un cadre “captant” votre tête. Si celle-ci sort du cadre, un message apparaît pour vous inviter à vous “recentrer”. Et en matière de 3D, il faut le reconnaître, c’est le jour et la nuit ! La console s’adapte instinctivement à votre position et ça fonctionne très bien : c’est véritablement l’un des points forts de cette New 3DS. Une fois sur le menu HOME, vous êtes invités à changer de thème si vous le désirez. Et oui, la portable accepte les thèmes visuels depuis la dernière mise à jour : vous pouvez donc vous faire plaisir et vous délester au passage de quelques deniers (il y a bien sûr quelques thèmes gratuits mais qui restent extrêmement basiques). D’ailleurs, en parlant de mise à jour, la console m’en a proposé une immédiatement dès que je suis rentré dans l’eShop. Rien d’anormal.
Mais on cause, on cause mais est-ce vraiment plus rapide ? Oui, indéniablement, la New 3DS semble plus souple à l’utilisation, Le menu est plus rapide tout comme les connexions (notamment pour aller sur l’eShop). Le lancement de jeux et le retour au menu HOME gagnent en rapidité également, mais ce qui m’a le plus surpris, c’est le téléchargement des jeux.  C’est au bas mot deux fois plus rapide de ce côté-là et c’est une excellente chose. Quant au navigateur internet, il a subi plusieurs améliorations très agréables.

Une belle réussite

Vous l’aurez compris, la New 3DS est une belle machine. Ergonomique, dotée d’une belle finition, elle apporte une vraie souplesse d’utilisation. Avec une autonomie allant de 3h30 à 6 heures, des écrans un peu plus grands, une 3D très optimisée, un processeur plus puissant, elle s’avère totalement réussie. Il faut aussi savoir que certains titres ne seront pas compatibles avec les anciennes versions de la 3DS. Pour jouer à Xenoblade par exemple, il faudra posséder une New 3DS (ou New 3DS XL).  On notera également que le trackpoint, au premier abord très rigide et vraiment bizarre, est en fait très utile et efficace. Il faut juste s’y habituer, à la manière d’un trackpoint pour PC portable.  A noter également que l’écran n’est plus jauni lorsqu’on passe en mode économie d’énergie et que les couleurs sont plus marquées. La console est également compatible avec les amiibo (il suffira de poser votre figurine sur l’écran du bas).
Bref, cette New 3DS parvient à faire du neuf avec du vieux. Si vous êtes un mordu de la console, il sera très recommandé de passer à ce modèle (ou le modèle XL). Le confort est indéniable et la finition, vraiment au top ! Reste à voir si vous êtes prêt à mettre un peu moins de 170 euros pour le modèle normal et près de 200 pour la version XL. Le seul bémol, et même si le transfert de données est possible, c’est vraiment agaçant de devoir transférer ses données et notamment son identifiant Nintendo Network. Autant le dire clairement, le transfert avec les Pikmin est super mignon mais c’est un véritable bordel, car il faut bien choisir les options avec l’histoire de la micro-SD et de la carte SD classique. Il faut bien se rendre compte, une nouvelle fois, que l’identifiant Nintendo Network et votre identifiant au site Nintendo.fr n’est pas la même chose.  Et cela risque de poser quelques petits soucis à certains. Pour le reste, c’est vraiment du tout bon, il s’agit d’une excellente évolution de la 3DS.
Article également disponible sur Joypad.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire