28 sept. 2016

Test de Forza Horizon 3 : C'est d'la bombe baby !

C’est une certitude, nous sommes entrés dans une nouvelle ère. À l’image des PC, les consoles se sont lancées dans un contre-la-montre technologique, à grands renforts de teraflops et résolution 4K. Sony s’apprête à dégainer dès le 10 novembre prochain avec la PS4 Pro tandis que Microsoft peaufine, jour après jour, sa Scorpio prévue pour Noël 2017. Dans ces conditions, il devient de plus en plus difficile de résister – surtout si l’on prend en compte l’avènement prochain de la réalité virtuelle – et c’est en toute logique que votre serviteur a craqué pour la Xbox One S cet été, avant de l’épauler, il y a quelques jours, d’un écran en ultra haute résolution. Inutile de vous dire que Forza Horizon 3, qui est le premier jeu Xbox One à supporter le HDR, tombe à point nommé pour exploiter pleinement ce nouvel équipement ! Et autant le dire clairement : c’est une claque !



Oui, une vraie claque ! Mais ne vous inquiétez pas, on y reviendra calmement tout à l’heure. Forza Horizon, dont le premier ne sera bientôt plus disponible sur le store, est né il y a maintenant quatre années sur Xbox 360. Réalisée par la firme anglaise Playground Games, cette série alternative à la licence Forza Motorsport a tout de suite conquis les joueurs. Son credo est de nous plonger dans un monde ouvert en participant à une multitude d’épreuves, le tout avec un feeling arcade pour un max de fun. Si le premier volet a rencontré un beau succès, c’est véritablement avec Forza Horizon 2 que les développeurs britanniques ont frappé un grand coup. Après le Colorado, ces derniers ont choisi le Sud de la France et le Nord de l’Italie pour poursuivre leurs aventures et grand bien leur a fait. Le jeu en met plein les mirettes et nous fait voyager dans des contrées ultra variées, entre la garrigue, les vignes et les villages de pierre. Il propose un garage de plus de 200 bolides (sous licences) et offre une ambiance génialissime, entre radios, dialogues et sons environnants. Avec toutes ses qualités, Forza Horizon 2 s’est rapidement imposé comme un incontournable de la ludothèque Xbox One. Aussi, quand Forza Horizon 3 a été annoncé, on s’attendait à un titre de la même trempe. Mais là, la barre a été placée encore plus haut que ce que l’on pensait…

snapshot_20160928_101255

Un billet pour le paradis
Dire que vous allez vous balader dans une carte postale (ou un tableau de maître) est un euphémisme. On ne sait pas par quel prodige Playground Games est parvenu à ce niveau de détails mais Forza Horizon 3 est assurément l’un des plus beaux jeux de la console. Pour cette troisième itération, les artistes du studio ont fait parler leur talent et c’est peu dire que les graphismes mettent une tarte monstrueuse. Dès l’écran-titre, avec le focus sur les bolides, on en prend plein les mirettes. Les gouttes d’eau qui perlent sur les roues ou la carrosserie, la lumière qui se reflète d’une façon archi-réaliste, les transparences qui mettent à l’amende la quasi totalité des jeux de bagnole, l’environnement qui se réfléchit dans le bitume, la végétation qui ondule, les oiseaux qui zèbrent le ciel, les effets d’ombre… on se mange une véritable droite ! On ne parle même pas de modélisation ahurissante et des cieux « HDRifiés » d’une beauté confondante. Forza Horizon 3 est peut-être, à ce jour, le plus beau jeu de caisse de tous les temps. Et en choisissant l’Australie comme terrain de jeu, les développeurs ont sans doute tapé dans le mille. Là où Forza 2 avait ouvert la voie à des paysages variés, son petit frère la déchire littéralement en deux : jungle touffue et somptueusement reproduite, plages au sable fin, désert ardent, ville côtière, zones pavillonnaires… le titre de la One est un renouvellement permanent et c’est un réel bonheur d’avaler les kilomètres au volant de splendides voitures, le tout sous une météo dynamique. Avec une map deux fois plus grande que son aîné, Forza Horizon 3 va vous tenir en haleine durant des mois ! Avec un tel environnement, il n’est point étonnant que le jeu s’ouvre à des catégories de véhicules plus exotiques. En plus du garage ultra garni (plus de 300 bagnoles), on peut piloter des buggy, des hyper cars ou des vieilles voitures rétro du plus bel effet. La conduite, toujours aussi exquise, permet de s’éclater en quelques secondes grâce à une précision d’horloger. Bien évidemment, il est toujours possible de désactiver toutes les aides pour apporter un semblant de réalisme à votre conduite mais Forza Horizon 3 est avant tout programmé pour prendre son pied immédiatement, en fonçant à vive allure à travers des panoramas hallucinants.

forza-horizon-3-e3-2016-screenshots-offroad-buggy-helicopter-jeep-race

Le boss est de retour
Cette fois, à l’inverse de Forza Horizon 2, vous n’êtes plus le rookie qui découvre les joies du pilotage. Désormais, vous êtes le patron et vous avez une emprise totale sur les évènements et sur la façon dont vous souhaitez faire évoluer votre festival. Au fil des courses, vous allez le développer aux quatre coins de l’île et tout faire pour gagner un maximum de fans. Pour y parvenir, la recette est simple : il faut piloter, détruire les panneaux, effectuer des courses, participer à des championnats, débusquer des légendes automobiles (dans les granges) ou encore foncer en ligne avec vos amis. Forza Horizon 3 est un melting-pot de tout ce que pouvait faire de mieux son prédécesseur ! Si la recette reste identique, il apporte tout de même quelques nouveautés fort ingénieuses, comme la possibilité de customiser ses courses (changez les règles à votre guise, faites participer vos amis… ) pour que le jeu reste fun, pour tout le monde, en toutes circonstances. Mine de rien, c’est vraiment excellent d’adapter chaque course à ses envies. L’autre point important réside dans les nouveaux défis, comme les Défis Collectors Personnalisés, qui permettent de créer ses propres tracés ou encore les zones de drift pour se prendre pour l’acteur de Fast & Furious 3. Ce jeu est d’une telle richesse qu’on découvre toujours quelque chose, même si ça ne tient que du détail. Le mode photo, le mode Drone (amusant), les rassemblements… le jeu de Playground Games est d’une profondeur phénoménale ! Et là où c’est encore plus fort, c’est que la partie en ligne est à l’image du solo : dingo ! On peut participer à un mode intitulé « Aventure en ligne » qui permet de rejoindre des sessions entre potes pour participer à différentes épreuves, que ce soit des courses classiques ou des joutes bien délirantes comme des captures de drapeau. Le mode « Balade en ligne », quant à lui, est plus libre et permet de gérer ses activités. C’est toujours efficace et on redemande ! Enfin, difficile de ne pas souligner la possibilité de faire la campagne solo… en coop’ ! Jusqu’à 4 joueurs peuvent se rejoindre pour évoluer à travers le mode principal. Une chouette idée ! Bref, il y a des tonnes de trucs à faire !

snapshot_20160928_101823

Un prodige est né
Il faudrait probablement des pages et des pages pour parler avec exhaustivité de Forza Horizon 3. Quoi qu’il en soit, vous pouvez vous rassurer : les Drivatars sont bel et bien de retour et il est toujours possible de customiser ses bolides ou de profiter des fantastiques créations des autres joueurs. Il existe même un système d’enchères pour vendre ses véhicules ! Du côté du son, c’est là encore un sans-faute. Avec pas moins de huit stations, la variété est au rendez-vous (classique, rock, metal, pop, dance, techno, rap…) et les animateurs sont toujours aussi excellents. Si, par pure malchance, vous ne trouvez pas votre bonheur, vous pouvez utiliser vos propres sons et hits du moment. Attention toutefois, il faut passer par la plateforme musicale de Microsoft, Groove, et elle devient payante après quatorze jours d’essai. Mais il faut avouer qu’avoir accès à une quantité énorme de morceaux, en plus de choisir ses MP3, c’est quand même du lourd ! La Xbox One démontre, à qui veut l’entendre, qu’elle a sérieusement sous le capot. Par ailleurs, la stabilité du Xbox Live permet véritablement aux joueurs de s’épanouir grâce à une foule de possibilités communautaires. Avec Forza Horizon 3, c’est indéniable, une nouvelle étape – en matière de graphismes, de son, d’immersion… – a été franchie et la concurrence va avoir fort à faire pour venir coiffer au poteau ce géant.

capture-vlc2016-09-28-10h28m45s457

Un peu de technique

Et la 4K dans tout ça ? Ne nous méprenons pas, Forza Horizon 3 est upscalé en résolution supérieure mais il n’est absolument en 4K native. En revanche, il est compatible avec le HDR et cette option apporte un contraste saisissant lorsque le jeu est utilisé avec une Xbox One S et un écran en ultra HD+HDR. Cela ne change pas l’expérience mais le confort visuel est très appréciable. Quant à la version PC, elle est plutôt bien optimisée mais il vous faudra tout de même une bonne machine de compétition pour faire tourner l’ensemble en ULTRA, en 1080p et à 60 images par seconde. On remarque tout de même que les options sont suffisamment nombreuses pour s’adapter à différentes configurations.




Une tuerie ! Que ce soit sur Xbox One ou sur PC, Forza Horizon 3 est tout simplement l'un des plus beaux, si ce n'est le plus beau de caisse de tous les temps. Les effets de particule, la pluie qui perle sur le bitume, la lumière qui se réfléchit sur les bolides et la route, les ombres qui se projettent de manière réaliste, l'eau qui est ultra-réaliste... c'est un régal pour la rétine ! Et en 4K avec une S, la précision est encore plus bluffante. Bref, ça défonce !




Rien à redire de ce côté-là. Le jeu est fluide la majeure partie du temps et l'impression de vitesse est très bien rendue. On a vraiment la sensation de foncer à travers le paysage à des vitesses qui dépassent l'entendement. Sur PC, avec une grosse machine, on peut opter pour du 60 images par seconde pour un confort optimal. 







C'est du gameplay à la Forza Horizon, c'est à dire un mix entre l'arcade et la simulation (si vous désactivez toutes les aides). Ultra accessible, le jeu ne cherche pas à se grimer en Assetto Corsa. Le pilotage est d'une grande finesse et chaque véhicule adopte ses propres caractéristiques. Être au volant d'un buggy, ce n'est comme conduire une Super Car. On s'éclate immédiatement et c'est bien ce qu'on lui demande. 






Huit radios ! De la dance, de la pop, du rock, du metal, du rap, de la musique classique... Il y en a vraiment pour les goûts et il est même possible d'utiliser la station musicale de Microsoft intitulée Groove. Le tout est gratuit 14 jours mais l'adopter vous permettra d'utiliser vos propres MP3. Forza Horizon 2, à l'image de ses prédécesseurs, tabasse sur le plan sonore ! Les sons environnants, les voix en français, les animateurs des radios... tout est fun et c'est un sans-faute !





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire