6 oct. 2017

Mega Man Legacy Collection 2 : Blue Bomber de retour !


En 2015, après de longues années d’hibernation, le « Blue Bomber » de Capcom s’est offert une compilation plutôt sympathique. Réunissant les six premiers épisodes NES, le jeu a attiré pas mal de nostalgiques et on se doutait que l’éditeur n’allait pas en rester là. Depuis cet été, c’est chose faite avec une suite qui s’intéresse à des volets plus ambitieux parus sur Super Nintendo, Saturn, PlayStation et même Xbox 360 et PlayStation 3. Et même si certains titres de la gamme sont décriés, le paquet cadeau fait envie.

Depuis quelques temps, c’est la grande mode des remakes et autres compilations et cette tendance n’est pas près de s’essouffler. Dernièrement, les joueurs ont pu profiter de l’excellent The Disney Afternoon Collection et l’arrivée d’une compilation Mega Man fait toujours son petit effet, même si les plus tatillons ne manqueront pas de souligner le peu d’efforts que réclament ce type de productions. Allez, voyons ce que ce Mega Man Legacy Collection 2 a dans le bide !

L’univers du casque bleu

L’écran-titre n’est pas là pour faire dans la surenchère et donne un aperçu de ce qu’il faut attendre en terme de contenu. Outre l’accès aux jeux, le jeu propose des défis (contre-la-montre, boss rush, stages remixés…), un musée regroupant des artworks et autres croquis préparatoires d’époque et enfin un lecteur audio. En passant par les options, les joueurs les moins téméraires seront ravis d’activer une Super Armure permettant au héros de subir deux fois de dégâts. Toujours pratique tant les jeux Mega Man sont loin d’être des parcours de santé. Et ce ne sont certainement pas les 9ème et 10ème épisodes qui vont nous faire dire le contraire. Quoiqu’il en soit, vous l’aurez compris, la compil’ fait dans la sobriété mais fait tout de même l’effort d’offrir de petits bonus à droite et gauche. On ne va pas s’en plaindre.

Au cœur du passé

Ce sont donc quatre jeux au format 4/3 qui sont proposés. Le premier d’entre eux, Mega Man 7, est paru en 1995 sur Super Nintendo. Bien qu’il soit proche, dans sa réalisation, d’un Mega Man X, cet épisode est le seul issu de la série principale (née sur NES) à tourner sur la console 16-bits de Nintendo. On évolue ainsi dans le même univers que les premiers épisodes de la saga et il est toujours question de mettre à mal les plans du Dr. Willy. Bien qu’elle soit assez sympa à parcourir, l’aventure n’a pas marqué les esprits. Considérée comme trop proche des moutures 8-bits, elle est le fruit d’un développement particulièrement difficile qui n’a pas excédé… trois mois. Le designer Yoshihisa Tsuda se souvient d’ailleurs : « Je me rappelle que c’était assez fun, un peu comme une équipe sportive ou quelque chose qui s’en approche. C’est vrai, ce jeu me laisse un certain nombre de regrets mais en même temps, nous avons tout donné et on s’était mis d’accord, tous ensemble, pour travailler jusqu’à très tard. » Très sincèrement, au vu du résultat final, et même si le jeu se veut assez proche des opus NES, c’est tout de même pas mal du tout ! Mega Man 7 distille une ambiance vraiment agréable et affiche de chouettes graphismes. Quand on sait qu’il est paru en Europe en septembre 1995, à l’heure des 32-bits, il y a fort à parier que beaucoup de joueurs n’y ont jamais touché. L’occasion de se rattraper est donc appréciable.

Mega Man 8, quant à lui, est un titre sorti en 1996 sur PlayStation et Saturn. Faisant partie de l’arc principal, ce dernier avait pour mission d’ouvrir un nouvel horizon à la série, tout en profitant de la puissance des consoles 32-bits. Et forcément, les développeurs n’ont pas hésité à exploiter le support optique avec cinématique d’introduction et musiques de qualité CD. Différent de ses aînés, ce huitième volet tranche avec le style habituel et prend un look de dessin animé assez intéressant. Plutôt agréable à parcourir, même si les nouveautés sont rachitiques, ce Mega Man 8 mise avant tout sur sa réalisation pour convaincre. Et sur ce point, quand on se penche sur les animations et le dynamisme de l’action, c’est assurément une réussite. Le jeu est de loin le plus facile de la compil’. Les deux derniers titres, plus récents, sont Mega Man 9 et 10. Il s’agit de jeux modernes exploitant les graphismes de la NES. Développés en 2010, ces deux softs se montrent vraiment balèzes et les petits aides (mode facile) ne seront pas de trop pour vous dépêtrer.

Un peu léger

Au-delà de la variété proposée, on regrette que Capcom n’ait pas été plus loin dans l’aspect « making-of ». On aurait aimé des interviews des développeurs ou au moins des informations textuelles sur les jeux de la compil’. Ici, cela se résume à quelques dessins et musiques alors qu’il y avait matière à faire mieux. Malgré tout, Mega Man Legacy Collection 2 demeure une chouette compil’ et devrait satisfaire les nostalgiques des années 90 et les amateurs de challenge. Cela tombe bien, c’est un peu le but recherché.

Conclusion du rédacteur : BON


En dépit d’un prix qui pourra paraître un peu élevé (une quinzaine d’euros), Mega Man Legacy Collection 2 réunit quatre jeux intéressants et offre de grands et bons défis pour les acharnés du pad. Malgré cela, on aurait aimé que l’éditeur soit moins avare en bonus et en options. Il faut aussi rappeler que les jeux Mega Man, à l’exception du 8 peut-être, sont des titres vraiment hardcore. Mais pour sa durée de vie et sa proposition, cette seconde compil’ de la série s’en sort pas trop mal.
Points positifs :

L’animation et les graphismes du 8
Quelques options sympas
Compil’ globalement homogène
Les bonus…

Points négatifs :

… qu’on aurait aimé plus nombreux
15 balles tout de même
Forcément hardcore
Pas de classement online pour les défis

Éditeur : Capcom – Développeur : Capcom – Genre : Plate-formes / Action – Sortie : 8 août 2017 – Plateformes : PS4, PC, ONE

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire