18 oct. 2019

Focus : Luigi's Mansion 3

3 mai 2001. La Gamecube de Nintendo débarque en Europe et débarque avec une tripotée de jeux. À l’époque, à l’image des lancements japonais et américains, tous remarquent une anomalie : Mario est complètement absent du casting ! En effet, le petit père à la casquette rouge a laissé la place à son frangin. Pour la première fois, Luigi s’offre sa propre aventure… et quelle aventure ! Luigi’s Mansion, avec son concept de chasse aux fantômes, séduit instantanément la plupart des joueurs qui s’y essayent. Dans ce Ghostbusters croqué à la sauce nippone, le peureux de la bande se retrouve dans un manoir hanté et doit, à la lumière de sa torche, débusquer les spectres pour ensuite les aspirer. La réalisation, fabuleux, est appuyée par une ambiance hors-normes et le jeu devient un classique du support. La licence, longtemps en sommeil, est réapparue en 2013 avec une suite remarquée et remarquable sur Nintendo 3DS. Puis, ce fut une nouvelle période d’hibernation pour la franchise… jusqu’à aujourd’hui. Autant dire que ce troisième volet, le premier sur console depuis près de vingt ans, a de quoi nous émoustiller.

Dans cette nouvelle aventure, Luigi se retrouve enfermé dans un hôtel des plus étranges. Pour parvenir à sauver ses compagnons (capturés par Roi Boo) et fuir les lieux, il va devoir user de la lampe torche mais aussi exploiter toutes les fonctionnalités de son aspirateur de fantômes. Ce qui frappe en premier lieu quand on débute le jeu, c’est la qualité des animations. Les mimiques des personnages, leurs mouvements, leurs attitudes… tout est à croquer ! On se marre devant un Luigi mort de trouille qui avance à pas de souris dans un lieu sombre aux bruits menaçants. À l’image du manoir de Luigi’s Mansion premier du nom, l’hôtel de cet épisode mise sur la mixité, entre des lieux de tous les jours (chambres, salles de bain, garage, hall…) et les endroits plus étranges et originaux – chaque étage respectant un thème visuel (pirates, pyramide, château…). L’atmosphère, avec ses musiques jazzy, participe grandement à l’immersion. On a l’impression d’évoluer dans une sorte de film d’épouvante léger et grand public. Le jeu ne manque d’ailleurs pas de surprise, entre les boss et les rencontres de protagonistes bien connus, dont l’inimitable professeur K. Tastroff.


DE NOUVELLES FONCTIONS

Pour éviter de mourir de peur, Luigi peut compter sur un attirail très efficace. Le Spectroflash, qui n’est autre qu’une lampe torche spéciale, permet de surprendre les fantômes tandis que l’Ectoblast GL-U sert à les aspirer. Le héros à moustache peut d’ailleurs fracasser les spectres sur le sol à la manière d’un Obélix. Mais la principale nouveauté réside dans la possibilité de créer un double gélatineux pour résoudre des énigmes et passer les obstacles posés par les esprits. Cette feature est vraiment excellente (il faut faire attention car le double fond au contact de l’eau, oui comme le juge dans Roger Rabbit) et permet de renouveler considérablement les situations. Nul doute qu’il y aura fort à faire dans le jeu final qui s’annonce très prometteur.


FLIPPE À PLUSIEURS

Luigi’s Mansion 3, en plus de son mode solo, propose des mini-jeux pour s’éclater à plusieurs, que ce soit en ligne ou en local. La Tour Hantée permet de se réunir jusqu’à huit joueurs pour coopérer et nettoyer les étages d’un manoir infesté de spectres. Même si c’est parfois foutraque, c’est très drôle et on s’amuse beaucoup. Les jeux de l’étrange, quant à eux, sont de petites épreuves aux règles différentes. Tombes à la pelle consiste à capturer des fantômes afin d’augmenter son capital points. Le truc, c’est que certains fantômes rapportent plus de points que d’autres et il faut donc se livrer une vraie compétition pour supplanter ses partenaires. Dans Grands canons, vous prenez le contrôle d’un canon et devez détruire des cibles. La particularité : on peut piquer les boulets de canon des autres ! Pour terminer, bassin miné mise sur la capture de pièces. Plus vous avez de pièces, plus vous avez de chances de l’emporter. Mais attention car une mine peut faire éclater votre bouée… et là, byebye les sous ! Et si votre truc, c’est la coopération, sachez que l’aventure solo est praticable à deux dès qu’on débloque l’Ectoblast GL-U pour manipuler le double gélatineux. Bref, ça s’annonce très très bien tout ça ! Et pile poil pour Halloween !


Nous n’avions pas de crainte majeure vis-à-vis de Luigi’s Mansion 3 et ça se confirme. Le jeu s’annonce sous les meilleurs auspices grâce à une réalisation fabuleuse (les animations mes aïeux !), une ambiance géniale et des situations intelligentes et qui se renouvellent régulièrement. Ajoutez à cela un multi qui s’annonce très copieux et vous comprendrez que ce nouvel épisode semble tenir toutes ses promesses. Promis, on en reparle très vite car la date de sortie s’approche à grands pas.

Éditeur : Nintendo – Développeur : Nintendo – Genre : Action/Aventure – Date de sortie : 31 octobre 2019 – Plateforme : Nintendo Switch

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire