29 mars 2020

Interview Simon Hart - Retour sur l'industrie du jeu vidéo australienne d'hier et d'aujourd'hui

Étant môme, j'ai passé de nombreuses heures sur un petit jeu sans prétention. Il s'agissait de Tom & Jerry sur Game Boy, un jeu de plate-forme super mignon, agréable et surtout très varié, aussi bien dans ses graphismes que son gameplay. Pour une raison qui m'échappe, mais probablement nostalgique, ce titre n'a jamais quitté mon esprit et j'ai toujours eu dans l'idée de contacter les développeurs pour comprendre comment il en était arrivé à élaborer ce titre sur la machine de Nintendo. Lorsque l'opportunité s'est présentée, je n'ai pas hésité et je suis retombé sur Simon Hart, un pionnier du jeu vidéo australien. Ce créateur a débuté durant la génération Master System / NES et a tout connu de l'évolution et de la chute de cette industrie. On a organisé une longue interview et cela donne ce récit qui ne manquera pas de rappeler pas mal de souvenirs à beaucoup de joueuses et joueurs. Bonne lecture !


23 févr. 2020

Le parcours de Mark Cerny

Pour Jeuxvideo.com, j'ai réalisé un papier retraçant le parcours hors-normes de Mark Cerny, l'homme derrière la conception de la PlayStation 4 et de la future PlayStation 5. Natif de Burbank, ce dernier est passé par un grand nombre de studios prestigieux. Après avoir fait ses premières armes avec Atari (on lui doit notamment l'excellent Marble Madness), il signe un contrat avec SEGA afin de réaliser un nouveau projet. Celui-ci s'éternisant, Hayao Nakayama, patron de SEGA, l'invite à venir au Japon pour rejoindre les équipes travaillant sur les jeux de la future SEGA Mark III - a.k.a Master System chez nous. Il va ainsi participer à la réalisation de jeux importants sur le support. Cela va ensuite le conduire à prendre les rênes du studio américain SEGA Technical Institute (où seront créés Sonic the Hedgehog 2, Kid Chameleon, Comix Zone, Sonic Spinball...). Après cette première partie de carrière, il devient Président de Universal Interactive Studios, travaille en lien avec Naughty Dog et Insomniac Games et participe à la conception de titres emblématiques comme Crash Bandicoot, Ratchet & Clank ou encore Jax & Daxter. Lassé par le rythme de l'industrie, il décide de redevenir indépendant et loue un petit bureau au sein d'Insomniac Games, ce qui lui offre l'opportunité de participer à de multiples projets. Après le retrait de Ken Kutaragi, Sony se tourne vers lui pour travailler sur la PlayStation 4. Il devient ainsi l'architecte de la console et poursuit désormais sa folle ascension avec la future PlayStation 5. L'article retrace, via des anecdotes, des interviews et des témoignages de gens qui l'ont côtoyé, les coulisses de ce parcours. Bonne lecture


4 févr. 2020

La souris gamer NP93 ALPHA : Une grande au petit prix !

Le concepteur français, LEXIP, spécialisé dans les accessoires pour joueurs et professionnels lance une souris gamer qui pourrait mettre tout le monde d’accord. Commercialisée sous le nom NP93 ALPHA, celle-ci fait le pari de proposer un rapport qualité/prix absolument imbattable. Nous la testons depuis plusieurs jours, à la fois pour nos travaux d’écriture, l’utilisation de logiciels et, bien sûr, la pratique de jeux. Avec son design racé, son éclairage ultra classe et ses multiples fonctionnalités, la NP93 a tout d’une grande et on vous explique pourquoi.
Avec son look profilé et son excellente prise en main, la NP93 ALPHA est le fruit de nombreuses recherches et de contacts rapprochés avec différentes communautés de gamers. Ces échanges ont permis à LEXIP d’obtenir une souris qui soit à la fois ergonomique et réactive. Répondant à de multiples exigences, elle est dotée d’innovations qui ne peuvent laisser indifférent. Ainsi, il est difficile de ne pas être interpelé par le joystick programmable installé sur le côté gauche de l’accessoire. Développé sur deux axes (à haute précision), il propose une inclinaison d’environ 30° dans toutes les directions. Selon le type de jeux (aventure, fps, moba…), celui-ci peut servir à viser et tirer, à déplacer la caméra, etc. Pour des activités bureautiques, il a également son utilité puisqu’il permet de faire défiler une page de façon très souple ou, mieux, offrir une plus grande souplesse dans le cadre de modélisations 3D par exemple. Il faudra bien plus que ces quelques jours pour tester toutes ses fonctionnalités mais il sera probablement difficile, après avoir utilisé la NP93 ALPHA, à de revenir à une souris sans joystick.
Confort et souplesse

L’autre grande force de la NP93 ALPHA réside dans ses 6 boutons programmables, ne soit pas moins de 12 macros. Grâce à cette fonction, le joueur peut paramétrer les raccourcis de son choix, que ce soit dans les jeux ou pour ses activités de bureautique. Inutile de vous dire que selon le type de jeu, par exemple un FPS ou un RTS, ces raccourcis peuvent être d’une très grande aide dans les parties en ligne. Si l’on ajoute les six patins en céramique, qui offrent une glisse d’une précision et vitesse remarquables, vous commencez à comprendre tout le bien que l’on pense de cette souris. Même après plusieurs heures d’utilisation intensive, le plaisir est toujours au rendez-vous et on n’a plus ces foutues douleurs au poignet. Pour terminer, sachez que le poids est adaptable selon vos envies. En effet, deux lests (3,5g et 18,4g) permettent d’ajuster le poids standard de 145 g.
Et le logiciel dédié ?

Le logiciel fourni avec la souris se veut simple et efficace. On peut ainsi enregistrer plusieurs profils, régler les DPI (jusqu’à 12 000 !) ou le joystick, paramétrer chaque bouton selon vos envies ou modifier, en temps réel, l’éclairage RGB de la souris. Il supporte théoriquement 16 millions de couleurs et différentes luminosités donc vous pouvez vous faire plaisir. Pour terminer, il est important de signaler que la NP93 ALPHA est filaire mais qu’elle dispose d’un câble suffisamment long et il est surtout tressé pour lui assurer une très longue durée de vie.



VERDICT : TRÈS BON

C’est bien simple, votre serviteur est incapable de se passer de la NP93 ALPHA. Fonctionnelle, efficace, précise et très souple, elle offre un parfait compromis pour les joueurs exigeants qui ne souhaitent pas claquer 150 balles dans une souris. Très classe et munie d’un éclairage RGB, elle propose de nombreuses features pour améliorer votre confort et vous éviter toute douleur au poignet. Pour 49,99 euros, c’est décidément un produit d’entrée de gamme remarquable. De l’exigence, de la souplesse et de la classe, et tout ça, sans se ruiner.

Points forts :
  • Rapport qualité/prix imbattable
  • Souplesse et confort remarquables
  • Un logiciel simple et bien pensé
  • Ses nombreuses fonctionnalités
Points faibles :
  • Une souris uniquement pour droitier

Fabricant : LEXIP – Type de matériel : Souris gamer – Date de sortie : 30 janvier 2020 – Plateforme : PC

4 janv. 2020

Les coulisses de The House of the Dead

Bonne année à toutes et tous !

Pour ce début 2020, je me suis penché sur le cas de la série The House of the Dead. J'ai préparé le papier sans trop savoir où j'allais le publier et je l'ai proposé à Jeuxvideo.com. Comme indiqué sur Twitter, j'ai la chance d'avoir des boss qui me font confiance et me permettent de publier ce type d'articles. Je mesure vraiment cette chance et ça ne fait jamais de mal de le rappeler. 

Pour découvrir les coulisses de The House of the Dead, c'est par ici que ça se passe : 



Dans quelques jours, je posterai un nouveau message pour la réception du coffret collector "L'Histoire de Rare". Les Éditions Pix'n Love ont reçu les palettes des bouquins hier et ont commencé les envois. À l'origine, avec le collector, on avait prévu un certificat d'authenticité avec la signature de Kev Bayliss, l'un des vétérans du studio anglais. Au final, ce sont pas moins de sept membres du studio qui ont signé ! Le coffret collector est épuisé sur le site mais il est toujours possible de commander les deux volumes séparément à cette adresse : http://www.editionspixnlove.fr/