1 mars 2013

[Test] J-league Jikkyou Honoo no striker - SEGA Saturn JAP

Sur Saturn, les simulations de foot ne courent pas les rues. A vrai dire, on y trouve principalement du foot arcade plus ou moins bon. Nous retiendrons dans le lot SEGA et son V-Goal (Worldwide soccer par chez nous) avec une réalisation qui a surpris la concurrence. Manque de chance, Nintendo et Sony possèdent une licence qui fait saliver les Saturniens : I.S.S de Konami, l'ennemi juré de Fifa soccer ! Il aura fallu prendre son mal en patience puisqu'elle finira par arriver sur la plateforme début 98.



Juste avant la série des Pro Evolution Soccer, Konami s'était fait remarqué avec International Superstar Soccer dont la réalisation forçait le respect sur les machines 16bits. Avec la 3D, le développeur n'a fait qu’accroître sa popularité : ISS 64 était le meilleur jeu de la N64 lors de son lancement et ISS pro sur Psone éclipsait littéralement fifa 97. Seule la Saturn manquait à l'appel, mais avec le succès de la machine au Japon, les fans se sont fait entendre et Konami a exaucé leur vœu avec J-league Honoo no Striker.


Jamais sorti en dehors du Japon, ce J-league, comme l'indique son nom, se consacre exclusivement à la ligue japonaise : oubliez donc vos équipes internationales fétiches, elles n'y sont pas. Cruel mais pas tant que ça si on s'attarde un peu plus sur le titre, compte tenu de la richesse du gameplay et du fun procuré.
  
Reprenant les bases d'ISS 64 (et non du « Pro » de la Psone !), c'est l'attitude des joueurs qui trahi cette mouture avec le suivi de la balle des yeux lors d'un centre par exemple. Aussi, la jouabilité est d'une telle évidence qu'il ne sera pas rare de réaliser des actions spectaculaires dès les premières parties (aile de pigeon, feinte, tête plongeante, ciseau, retourné). Les aficionados ne seront en aucun cas déroutés par les menus (japonais) qui proposent du classique (amical, tournoi, tournoi J-league, Penalty, Player Edit) mise à part le mode entraînement qui offre un réel challenge. Afin de participer au grand tournoi de la J-league, il sera nécessaire d'accomplir différentes tâches (dribbles, tirs, coup francs, passes, etc...) en obtenant les meilleures notes possibles.



Tout est bon, me direz-vous, dans cet opus. Non, ce jeu n'est pas parfait : le visuel est en basse résolution ce qui occasionne des pixels grossiers. Est-ce le choix de Konami pour bénéficier d'une animation fluide et sans faille ? Je le pense et je le soutiens puisque le cas inverse est à l'image d'EA Sports et de ses Fifa pour constater du triste carnage.



J-league Honoo no striker est passé complètement inaperçu chez nous (Terredejeux.net est le seul à tester ce jeu !) et c'est bien regrettable puisqu'il mérite le détour. Un excellent titre qui se place comme un vrai concurrent à V-Goal.



 


Il est vraiment regrettable que le jeu tourne en basse résolution. Les stades et la foule ne sont pas aussi travaillés que dans V-Goal.

La décomposition des mouvements est du même niveau qu'un I.S.S 64 ! De plus, la progression du jeu se fait dans une fluidité sans faille.

 

Les commandes répondent sans problème et sont acquises instantanément.




L'ambiance des stades est agréable et réaliste mais reste un peu trop timide lors d'un but. Les commentaires japonnais sont répétitifs sans être soûlants.





3 commentaires:

  1. merci pour ce test!!le jeu est vraiment sympa.
    l'animation m'a mis sur le cul!!

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour le test, vraiment bien ce jeu. Je ne le connaissais pas et finalement, c'est mon jeu de foot favori sur saturn ! Les ISS étaient sérieusement excellents à l'époque...

    RépondreSupprimer
  3. Merci Alex pour ton commentaire. Et oui, ils étaient bien sympas les ISS à cette époque.

    RépondreSupprimer