30 mars 2017

Dirt Rally VR : devenez pilote !

Sorti en 2016, Dirt Rally s'est rapidement imposé comme un intournable auprès des amateurs des courses poussiéreuses et tout en glissade. Il faut dire que le genre souffle le chaud et le froid depuis un certain nombre d'années et que les représentants sortant du lot ne sont pas nombreux. Aussi, en attendant un hypothétique second volet, l'arrivée de la réalité virtuelle pour Dirt Rally est une excellente nouvelle ! Aussi classe et efficace soit-il, le PS VR ne fait pas l'unanimité et peine à sortir du carcan des expériences courtes. En se glissant dans la peau d'un pilote de rallye, surtout avec une mise à jour ne dépassant par la vingtaine d'euros, on peut s'attendre à de belles promesses. Alors immersion au top ou gamelle mémorable ?

Dirt_Rally_Logo

D'emblée, et comme on pouvait s'y attendre, les graphismes de Dirt Rally VR sont en deçà de l'original. Si l'ensemble est globalement propre visuellement, on regrette que l'aliasing soit aussi présent. Même topo pour la résolution qui prend un sérieux coup dans le volant par rapport aux standards esthétiques de la PlayStation 4. Maintenant, on le sait, tout l'intérêt de la VR réside dans cette propension à nous immerger dans des situations généralement inaccessibles pour le commun des mortels. Se retrouver dans l'habitacle d'une voiture de rallye lancée à vive allure, avec cette impression de toucher les bords de la route à chaque virage, c'est vraiment autre chose que d'avoir les deux paluches posées sur la manette. Et sans grande surprise, avec une base aussi solide que Dirt Rally, il y avait peu de chances d'être déçus.
dirt-rally-playstation-vr-screen-4

Attention, serrez à droite sur crête


Une fois le casque visé sur la tête, il est bien difficile de lâcher le jeu. L'ensemble du contenu est jouable en VR et les sensations sont vraiment excellentes. L'impression de vitesse est grisante et on est constamment happés par les différentes ambiances et lumières qui enveloppent les décors. D'ailleurs, les effets météo, particulièrement bien rendus, participent à cette immersion. On a beau être en présence d'un jeu vidéo, l'utilisation du casque pousse à une concentration extrême tant une simple erreur peut se payer cash. Du côté de la jouabilité, il n'y a pas grand chose à redire : les commandes répondent au doigt et à l'œil et le gameplay, tout en finesse et en glissade, s'intègrent totalement à l'expérience de la VR. Pour couronner le tout, les développeurs ont intégré un mode absolument génial intitulé "copilote", jouable à deux, et qui vous placent, vous et votre partenaire, dans les mêmes conditions que les véritables pilotes de rallye. Pendant que l'un se concentre sur sa route, l'autre lui donne toutes les indications pour le guider. Entre engueulades et fous rire, ce mode mérite quasiment à lui seul l'achat de cette mise à jour.

dirt-rally-playstation-vr-screen-3

Et le motion sickness ?


Dirt Rally VR est bien plus nerveux que la plupart des jeux exploitant le casque de Sony. Il faut donc l'essayer pour vous assurer que vous résistez aux mouvements rapides dans le cadre d'une expérience en réalité virtuelle. L'aliasing étant omniprésent et cela n'aidera sûrement pas les plus sensibles. Sorti de là, il faut bien admettre que ce titre, avec cette option, offre une nouvelle approche vraiment plaisante.

dirt-rally-playstation-vr-screen-1

 

Disponible en simple mise à jour ou en édition complète (avec le jeu et la mise à jour), Dirt Vally VR donne un petit coup de boost au casque de Sony qui a tendance à s'endormir en ce moment. Si la partie visuelle est, comme on pouvait s'y attendre, un peu en retrait des standards PS4, elle n'affaiblit en rien les excellentes sensations. En matière d'immersion, on s'y croit et il faudra sans doute pas mal de temps pour maîtriser le gameplay tout en glissade du jeu. Même si vous avez retourné Dirt Rally dans tous les sens, c'est un second apprentissage qui est demandé ici. Une jolie surprise qui pourrait donner des idées à d'autres développeurs.



Points positifs :
 
  • L'impression de vitesse
  • Pilote de rallye, c'est grisant
  • Jolies effets d'ambiance
  • Concentration et fun
  • Le mode copilote
 
Points négatifs :
 
  • Visuellement en retrait de l'original
  • Faut avoir les reins solides
 
Éditeur : Codemasters – Développeur : Codemasters – Genre : Course – Sortie : 17 février 2017 – Plateformes : PS4 (PS VR)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire